Patriotes jurassiens... et supporters !

Les festivités du 23 juin en vieille ville de Delémont ont été ponctuées par la retransmission ...
Patriotes jurassiens... et supporters !

Les festivités du 23 juin en vieille ville de Delémont ont été ponctuées par la retransmission du match Suisse-Allemagne (1-1) à l’Euro de football, vécu avec ferveur par une jeunesse festive malgré le scénario frustrant.

La Suisse jouait... mais ce sont bien les drapeaux jurassiens et la Rauracienne qui étaient de sortie ! La Suisse jouait... mais ce sont bien les drapeaux jurassiens et la Rauracienne qui étaient de sortie !

Patriotisme et supporterisme allaient de pair en ce dimanche soir à Delémont. La capitale jurassienne a vécu durant tout le week-end au rythme des festivités du cinquantenaire du plébiscite du 23 juin 1974, ponctuées par la retransmission du match Suisse-Allemagne à l'Euro de football. La tente installée dans la cour du château était quasi pleine au coup d’envoi de cette rencontre qui s'est soldée sur un cruel match nul 1-1 avec une égalisation allemande dans les dernières secondes. Beaucoup de jeunes étaient présents pour suivre la rencontre et vivre ce Suisse-Allemagne à la sauce jurassienne.

Reportage

« Un peu déçue, mais très fière de ce match, voir la Suisse mener 1-0 jusqu’à la 90e minute, c’est magnifique ! », s’exclame Manon. « On a rarement été aussi nationalistes qu’aujourd’hui ! », s’amuse sa copine Sarah, écusson jurassien sur le teeshirt, en référence à ce sentiment d’appartenance au Jura avant d’être Suisse. Le patriotisme a d’ailleurs vite repris le dessus au coup de sifflet final.


« On a rarement été aussi nationalistes qu’aujourd’hui ! »

« Belle prestation, mais encore plus content de cette journée du 23 juin qui était magnifique, somptueuse », s’enthousiasme Loïc. « Ce but allemand ne gâche pas la fête du 23 juin, on est surtout là pour fêter le Jura aujourd’hui », renchérit Vivien avant que les chansons de Vincent Vallat n’emmènent tout ce monde plus tard dans la nuit. La jeunesse jurassienne a en tout cas montré dimanche soir que, même pour elle, les souvenirs de liberté valent bien plus qu’un match de football et qu’une qualification pour les 8e de l’Euro. /jpi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus