2011, une année de crise pour la Clinique le Noirmont

Le Pavillon du Mouvement au centre de l'édifice

La Clinique Le Noirmont a présenté vendredi matin son bilan pour 2011. L’exercice se solde sur une perte de près de 300'000 francs. Et l’affluence a chuté de 6% durant cette même année. C’est la première fois depuis la rénovation du bâtiment en 1992, que le nombre de patients cardiovasculaires est passé au-dessous de la barre des 900.


2012 bien meilleur que 2011

Plusieurs mesures mises en place durant cette année difficile ont permis d’inverser la tendance. Les résultats s’annoncent donc prometteurs pour 2012. Fin avril, l’occupation était en augmentation de plus de 13% par rapport à 2011. Au niveau de la division privée, cette hausse se monte même à 50%.
2012 avait pourtant mal commencé avec un mois de janvier aux résultats maussades. L’occupation était très faible. C’est également le mois du départ précipité de l’ancien médecin-chef. L’intérim est assuré depuis lors par son adjoint, le Docteur Gobin.


Des négociations abouties

L’introduction des SwissDRG’s (le nouveau système tarifaire de rémunération des prestations hospitalières) représentait une opportunité pour les maisons de réadaptations telles que celle du Noirmont. Les hôpitaux somatiques aigus doivent travailler sur la base de forfaits par cas depuis début 2012. Les patients restent moins longtemps dans les hôpitaux et viennent donc plus vite dans des cliniques. Le parc médico-technique du Noirmont a ainsi dû être adapté et du personnel supplémentaire a été engagé, notamment dans les secteurs soins et physiothérapie.
Le Pavillon du Mouvement, nouvellement construit, permet également de mieux prendre en charge ces patients. Avec une surface de 750 mètres carrés, ce nouveau bâtiment consacré aux activités physiques adaptées et à la physiothérapie est unique en Suisse.
Les négociations tarifaires et contractuelles ont aussi beaucoup occupé la direction de la clinique. Un forfait journalier de 370 francs a été signé avec l’ensemble des caisses-maladies de Suisse. C’est une augmentation conséquente de 56 francs depuis le 1er janvier 2012. /ebr


Actualités suivantes

Articles les plus lus