Un agriculteur s’oppose au géant jaune sur la distribution du courrier

Le courrier postal distribué dans les fermes isolées deviendra-t-il un luxe ? La fin de la ...
Un agriculteur s’oppose au géant jaune sur la distribution du courrier

La campagne et ses charmes ne sont pas toujours en harmonie avec les objectifs chiffrés de La Poste La campagne et ses charmes ne sont pas toujours en harmonie avec les objectifs chiffrés de La Poste

Le courrier postal distribué dans les fermes isolées deviendra-t-il un luxe ? La fin de la distribution dans des endroits éloignés des localités ne date pas d’hier. Les trois fermes du Brunchenal sur les hauteurs de Delémont avaient tenté - en vain - de lutter contre la décision de La Poste en 2009. Aujourd’hui, d’autres agriculteurs doivent faire face à cette situation dans le Jura. Un exploitant ajoulot a récemment soulevé le problème devant ses confrères pour les inviter à ne pas se laisser faire.

Plus desservir à 500 mètres de Courtedoux

Thierry Blaser, qui exploite la ferme du Sylleux, à quelque 500 mètres du village de Courtedoux a été informé de la décision de La Poste de ne plus le desservir à compter du mois de mai. Le paysan n’est pas le seul dans ce cas, mais contrairement à d’autres, il a choisi de se battre. Plusieurs courriers ont déjà été échangés. Le géant jaune propose aujourd’hui l’installation d’une boîte aux lettres à la sortie du village ou au bout d’une parcelle du client à 500 mètres de la ferme. L’affaire est loin d’être terminée. Thierry Blaser, qui reçoit pour l’instant son courrier à domicile, n’entend pas céder. Il se dit prêt à aller jusqu’au Tribunal fédéral s’il le faut.

Tendance à s’amplifier

A la Chambre jurassienne d’agriculture (CJA), la fin de la distribution postale dans les fermes est prise très au sérieux. Le problème risque fort de prendre de l’ampleur dans les prochaines années. Comme nous l’a expliqué le directeur de la CJA Michel Darbellay, les exploitations agricoles sont poussées à quitter les villages pour s’implanter à l’extérieur en raison des nuisances. La CJA a écrit à La Poste pour se plaindre de la situation.

La Poste a des impératifs de rentabilité

Contacté ce matin, La Poste affirme appliquer la loi, étudie chaque cas individuellement et tente la concertation. Elle doit jongler entre la desserte d’un maximum de clients et un objectif de rentabilité qui lui est imposé. Selon le géant jaune, seules 0,2% des habitations de Suisse romande ne sont pas desservies quotidiennement pour la distribution du courrier. /rce


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus