Une femme au perchoir bruntrutain

Une femme pour représenter Porrentruy. En 2017, Mathilde Crevoisier Crelier assurera la présidence ...
Une femme au perchoir bruntrutain

Mathilde Crevoisier Crelier Mathilde Crevoisier Crelier tout sourire après son élection.

Une femme pour représenter Porrentruy. En 2017, Mathilde Crevoisier Crelier assurera la présidence du Conseil de ville. L’élue du groupe PS les Verts a été nommée jeudi soir lors de l’assemblée du législatif. Elle succède à Marcel Meyer du PDC. Ce sera la seule femme à occuper cette fonction pendant cette législature. Cette trentenaire, maman de quatre enfants, travaille en tant que traductrice à la Confédération. Résidant à Porrentruy depuis 2008, Mathilde Crevoisier Crelier a été élue en 2013 pour siéger au Conseil de ville. Accéder à cette responsabilité est une grande fierté pour elle. C’est aussi une forme de reconnaissance de la part de personnes qui n’ont pas les mêmes opinions politiques. La conseillère de ville espère aussi que sa présence à ce poste prouve qu’il est possible d’être une femme et d’être engagée en politique, surtout en vue des élections communales de cet automne. D’ailleurs dans son discours, elle a émis le souhait que la campagne électorale n’affecte pas la bonne tenue des débats au Conseil de ville. La socialiste a relevé qu’en tant que législatif, « on est là pour faire avancer la ville et mettre de côté les différences partisanes et personnelles pour continuer de travailler correctement ».

Yann Voillat du PCSI a été élu premier vice-président, le libéral-radical Johan Perrin deuxième vice-président. Jean Farine du PDC complète le bureau.

 

Une séance rondement menée

Le Conseil de ville de Porrentruy a notamment approuvé un crédit-cadre de 480'000 francs pour poursuivre le renouvellement et le développement des infrastructures informatiques. Le postulat « administration communale : l’égalité est-elle une réalité » du groupe PS les Verts a également été accepté.

 

La dernière de Corinne Schwab

C’était aussi la dernière séance en tant qu’observatrice de Corinne Schwab. La présidente du Conseil de ville de Moutier a été invitée à suivre les débats bruntrutains tout au long de l’année. Elle y a participé à plusieurs reprises et en a profité pour rappeler l’attachement de Moutier au Jura. Selon elle, ces soirées ont aussi prouvé l’inverse : l’attachement de Porrentruy à Moutier. /ncp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus