Mission : dénicher des places de formation pour les migrants

L’AJAM veut trouver 50 à 100 places de formation pour les migrants dans le Jura d’ici septembre ...
Mission : dénicher des places de formation pour les migrants

Francis Charmillot Le directeur de l'AJAM, Francis Charmillot. (photo: archives)

L’AJAM veut trouver 50 à 100 places de formation pour les migrants dans le Jura d’ici septembre. L’Association jurassienne d’accueil des migrants a nommé Jérémie Berberat comme chargé de mission dans le cadre du projet d’intégration cantonal (PIC) pour une année. C’est inédit en Suisse, depuis le premier décembre, il s’est mis en chasse de places de formation pour les migrants arrivés dans le Jura. À long terme, ce projet pilote doit leur permettre d’obtenir un travail et une autonomie financière d’ici quelques années. Le directeur de l’AJAM, Francis Charmillot précise que « Ces gens vont rester chez nous en long moment. Il faut donc construire des projets avec eux. Nous voulons axer nos actions sur le développement de compétences pour leur permettre d’accéder à un travail d’une façon durable ».  

Avec l’augmentation des arrivées ces dernières années, les travailleurs sociaux sont davantage sollicités dans leurs tâches. Le directeur de l’association explique que « leur engagement est pris dans l’accompagnement des migrants. Pourtant, bientôt il faudra placer ces personnes dans des premiers stages, des premières démarches de formation… ». C’est là que Jérémie Berberat prend le relai.  

Le jeune Jurassien va donc aller à la rencontre des communes, du service public, des hôpitaux, des homes et d’entreprises privées pour solliciter des places de formation.

L’AJAM veut par exemple impliquer davantage les communes et ajouter quelques dizaines de places dans le programme « Start ».

Ce projet pilote est entièrement financé par la Confédération à hauteur de 100 à 150'000 francs. /lbr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus