Impatience autour du Cœur de Ville de Porrentruy

Les Bruntrutains sont préoccupés par l’aménagement de leur ville à en croire le menu du Conseil ...
Impatience autour du Cœur de Ville de Porrentruy

Le Conseil de ville se penchera jeudi soir sur deux motions traitant de l’aménagement de la vieille ville

Travaux à Porrentruy L'aménagement de la ville de Porrentruy préoccupe l'opposition.

Les Bruntrutains sont préoccupés par l’aménagement de leur ville à en croire le menu du Conseil de ville de Porrentruy qui se tiendra ce jeudi 9 février. Plusieurs questions concernant le plan directeur localisé « Cœur de Ville » seront abordées. Deux motions y font en effet directement référence. L’une sur la rue Pierre-Pequignat que le PCSI attend impatiemment de voir rénovée dans les plus brefs délais. « Ce sera fait », promet le conseil municipal... mais dans le respect des délais de procédures soit pas avant 2018. « On est actuellement en train de finaliser toute une série d’études, que ce soit le plan directeur des déplacements et du stationnement ou encore le cadastre du bruit. Tout cela nous permettra de finaliser le plan directeur Cœur de Ville », commente le maire de Porrentruy, Pierre-Arnauld Fueg.

 

« L'urbanisme ira dans le sens de la convivialité »

Le maire promet qu’une fois les travaux effectués, la rue Pierre-Pequignat ressemblera davantage à une place qu’à une rue. Les trottoirs seront supprimés et l’axe s’intégrera dans le concept global de « zone de rencontre ». La convivialité en vieille ville, c’est d’ailleurs l’objet d’une autre motion déposée par le PCSI. Ce sera bien l’une des préoccupations majeures de la municipalité assure Pierre Arnauld Fueg : « L’urbanisme qui sera mis en place va dans le sens de la convivialité. Notamment via des circuits de mobilité, des zones de rencontre qui sont des zones limitées à 20km/h où le piéton est prioritaire (NDLR, à l’instar de ce qui existe devant le centre Esplanade), on pense aussi à des zones piétonnes. Tout cela devrait donner un dynamisme supplémentaire à la vieille ville, mais il faudra encore dans certains cas se concerter avec nos partenaires ». Pour instaurer une zone piétonne saisonnière rue des Malvoisins comme le demande le PCSI, il faudra par exemple encore discuter avec les commerçants. Ce n’est pas une surprise, le commerce local connaît des heures difficiles et la mairie veut donc s’assurer de lui donner des atouts plutôt que des contraintes. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus