Cœur de ville avance petit à petit

Laisser du temps au projet Cœur de ville. C’était le slogan jeudi soir lors du Conseil de ville ...
Cœur de ville avance petit à petit

Le plan directeur de la vieille ville, Cœur de ville, prend du temps, mais suit son cours

Porrentruy Une zone de rencontre pourrait s'étendre dans tout le périmètre de la vieille ville.

Laisser du temps au projet Cœur de ville. C’était le slogan jeudi soir lors du Conseil de ville de Porrentruy. Deux motions étaient en lien avec ce plan directeur pour la vieille ville en réflexion depuis plusieurs années. La motion « Demain : oxygénons la vieille ville » a suscité de nombreuses interventions. Le texte, refusé par 24 voix contre 17 lors d’un vote à bulletin secret, était porté par l’élu PCSI Pascal Miserez qui est aussi membre de Qualicité. L’association milite pour une meilleure qualité de vie en vieille ville.

Le texte demandait aux autorités municipales de mettre en place une zone de rencontre dans tout le périmètre de la vieille ville dès le mois de juin. Le conseiller municipal en charge du dossier et les conseillers de ville PDC et PLR ont fait remarquer qu'il était impossible de réaliser cette motion dans le délai imparti. Les procédures au niveau communal et cantonal prennent du temps. Quant aux zones piétonnes provisoires à la rue des Baîches et à la rue des Malvoisins en 2018, elles n’ont pas séduit tous les élus qui trouvent ce principe trop contraignant et réclament là aussi plus temps pour trouver un consensus entre tous les partenaires : habitants et commerçants.

Une autre intervention du PCSI portait aussi sur la vieille ville : une rue Pierre-Péquignat sans soubresaut. La motion a été acceptée. Une réfection de cette rue sera réalisée au plus vite, elle est prioritaire dans le projet cœur de ville, mais pas avant 2019.

 

Une séance tendue

La séance du Conseil de ville s’est déroulée dans une atmosphère tendue. Petits pics lors d’intervention, gags douteux, réflexions inopportunes et bavardages dans les tranchées. Au point qu’un conseiller de ville prenne la parole pour souhaiter à l’avenir des séances plus sereines. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus