Partenariat hospitalier renforcé entre le Jura et Bâle

La collaboration entre l’Hôpital du Jura et l’Hôpital universitaire de Bâle prend une ampleur ...
Partenariat hospitalier renforcé entre le Jura et Bâle

L’Hôpital du Jura et l’Hôpital universitaire de Bâle ont signé un nouveau document de collaboration qui renforce leurs liens

H-JU et USB Les responsables de l'Hôpital du Jura et de l'Hôpital universitaire de Bâle se félicitent du renforcement de leur collaboration (photo: H-JU, de gauche à droite: Christoph Meier, directeur médical de l'USV, Werner Kübler, directeur général de l'USB, Kristian Schneider, directeur général de l'H-JU et Yannick Mercier, directeur médical de l'H-JU).

La collaboration entre l’Hôpital du Jura et l’Hôpital universitaire de Bâle prend une ampleur supplémentaire. L’H-JU et l’USB renforcent les liens qui les unissent. Les deux institutions ont ratifié une nouvelle convention-cadre qui concerne les cas graves et complexes. Le document porte sur dix domaines comme la cardiologie, le Centre des tumeurs gynécologique ou encore la radiologie et le Centre du sein. Le partenariat renforcé est en partie actif depuis septembre 2015 et a été officialisé et complété depuis l’année en cours. L’Hôpital du Jura devient ainsi un portail d’entrée pour un grand nombre de prestations avec, si nécessaire, l’intervention de spécialistes bâlois sur le sol jurassien ou l’envoi de patients de la région à l’Hôpital universitaire de Bâle. Des médecins de l’H-JU auront également la possibilité de participer à des opérations complexes en terre rhénane.

 

Un partenariat gagnant pour tous

L’objectif global du partenariat vise à mettre sur pied un modèle de soins progressifs qui permet un traitement sur le site le mieux adapté au patient. L’H-JU dispose ainsi d’un partenaire fort pour les prestations médicales hautement spécialisées. Pour l’USB, la collaboration avec l’Hôpital du Jura renforcera son rayonnement dans le nord-ouest de la Suisse. Le directeur général de l’Hôpital du Jura, Kristian Schneider, dit ne pas craindre un transfert supplémentaire de patients jurassiens vers la cité rhénane. Les premiers chiffres recueillis depuis 2015 ne montrent pas une telle tendance et le partenariat concerne les cas pour lesquels l’H-JU ne bénéficie pas du plateau technique pour être soignés dans la région. Les patients jurassiens sont ainsi traités au bon endroit, selon leur pathologie. Quant au directeur général de l’Hôpital universitaire de Bâle, Werner Kübler, il assure que son établissement ne souhaite pas « manger » des patients de l’H-JU. Il souligne que le partenariat avec l’Hôpital du Jura permet à l’USB de se concentrer sur les cas les plus graves et les plus complexes tout en assurant une masse critique suffisante de patients.

 

Une barrière à apprivoiser

Les deux partenaires ne cachent toutefois pas l’un des obstacles de l’accord : celui de la langue. Le contrat qui lie l’H-JU et l’USB assure une prise en charge des patients en français. Le directeur général de l’Hôpital du Jura, Kristian Schneider, n’entend pas se contenter de cette garantie et précise qu’un suivi sera mis en place. Quant à son homologue bâlois, il indique que des efforts pour améliorer la pratique de la langue de Molière dans son établissement ont déjà été menés à bien. Werner Kübler estime toutefois qu’il reste encore du travail pour améliorer la communication - tant verbale qu’écrite - entre l’Hôpital universitaire de Bâle et ses patients venus du Jura et entend s’engager en ce sens.

 

L’exemple de la gynéco-oncologie

Le partenariat mis en place entre l’H-JU et l’USB a d’ores et déjà permis de garantir un service de gynéco-oncologie dans la région. L’Hôpital du Jura avait dû renoncer au système qu’il avait mis en place avec un spécialiste des Hôpitaux universitaires de Genève qui assurait des consultations dans la région. La démarche a été reprise via le renforcement de la collaboration avec l’Hôpital universitaire de Bâle. Le service est toutefois encore en partie en cours de mise en place. Un spécialiste bâlois propose déjà des consultations dans le Jura et l’envoi de patientes de la région vers la cité rhénane pour se faire opérer est également fonctionnel. Un seul aspect reste à finaliser, soit la venue d’un spécialiste de Bâle pour venir aider les médecins jurassiens lors d’interventions. /comm + fco

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus