Police, ambulances et Rega sur l’A16

Les services de secours se sont mobilisés sur l'A16 pour un exercice entre Court et Loveresse samedi matin

Les secours à la tâche, sur ce minibus qui contenait 11 personnes. Les secours à la tâche, sur ce minibus qui contenait 11 personnes.

Deux accidents, 5 voitures impliquées et 22 personnes à prendre en charge. C’est le scénario catastrophe d’un exercice qui s’est déroulé samedi matin sur l’A16, entre Court et Loveresse. La police cantonale bernoise mais aussi des ambulanciers, des pompiers, une aide psychologique et même la Rega ont afflué sur les lieux de l’accident fictif.

 

Un beau succès

«Je suis admiratif de voir à quel point ils sont professionnels ». Marcel Germann, le chef de l’exercice est satisfait. Selon lui, les différents services d’urgence ont bien réagi et ont su rapidement sécuriser la zone. «Il y a toujours une situation chaotique au début, on n’y échappe pas» admet le chef. Mais il précise que lorsque les différentes interventions sont lancées, leur efficacité est réelle.

 

Grande mobilisation

Pas moins de 70 intervenants ont pris part à l’exercice. Les différents services ont dû se coordonner pour traiter au mieux les blessés. Ils disposaient pour cela de 8 ambulances, une tente de secours a été montée sur la bande d’arrêt d’urgence, un hélicoptère de la Rega s’est posé sur l’autoroute. Tous ont ensuite eu droit à un débriefing général. Puis chaque service a procédé à des évaluations individuelles à l’interne. A noter aussi la présence d’une dizaine d’observateurs, qui ont veillé à ce que tout se déroule dans les conditions du réel.

 

Le tronçon ouvre en avril

Cet exercice était le dernier avant que le tronçon soit ouvert à la circulation. Dès le 3 avril, le trafic sera autorisé sur l'A16 entre Court et Loveresse. /rga

 

Les interventions en images


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus