Entente à l'Abbatiale de Bellelay

L’Abbatiale de Bellelay devrait pouvoir offrir de la musique, de l’art contemporain et des ...
Entente à l'Abbatiale de Bellelay

Les acteurs culturels se sont mis d’accord sur le partage de l’espace du bâtiment historique

Abbatiale de Bellelay Une entente a été trouvée pour concilier activités artistiques, musicales et touristiques.

L’Abbatiale de Bellelay devrait pouvoir offrir de la musique, de l’art contemporain et des activités touristiques et culturelles en harmonie. A l’issue d’une médiation commandée en février par le Conseil du Jura bernois, une nouvelle structure de fonctionnement a été élaborée entre les organisateurs des différentes manifestations. Le médiateur, Mario Annoni, a remis son rapport jeudi après-midi aux délégués du CJB.

 

Soutenir la culture... mais pas sans loyer

A l’origine du conflit, des problèmes financiers entre la Fondation de l’Abbatiale de Bellelay, locataire des lieux et chargée du rayonnement culturel du Jura bernois, et la Fondation Joseph Bossart Bellelay, propriétaire des orgues. Au bénéfice de peu d’argent, mais d’une grande envergure culturelle, par exemple avec les manifestations Tribunes Baroques ou Orgues à Bellelay, la FJBB, n’a pas pu payer son loyer. L’affaire a abouti sur une résiliation de son contrat de sous-location et l’arrêt des activités d’Orgues à Bellelay. De son côté, la FABB n’a plus voulu autoriser de manifestations culturelles tant que la convention et le contrat de sous-location n’étaient pas repris par un tiers.

 

Quatre sections, une charte et un règlement

Une nouvelle structure a donc été créée pour chaque art puisse être représenté, avec quatre sections : une section art visuel, une section art musical et choral, une section culturelle et une section touristique. Les présidents de chacune se retrouveront autour d’une même table au sein du Conseil de Fondation de la FABB. Un système de Biennale a été instauré : une année l’Abbatiale sera réservée à l’art contemporain, et une année à la musique. Les activités culturelles et touristiques pourront avoir lieu en fin de journée, dans les fenêtres de temps libre. Le tout est régi par une charte et un règlement. /sca

Mario Annoni était l'invité du journal


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus