On a parlé fusion et gestion de la ville à Porrentruy

Un rapprochement oui mais en douceur. Le Conseil de ville de Porrentruy a accepté jeudi soir ...
On a parlé fusion et gestion de la ville à Porrentruy

Les conseillers de ville de Porrentruy ont été unanimes jeudi soir sur tous les dossiers passés en revue

sanglier Les conseillers de ville de Porrentruy ont regardé tous dans la même direction.

Un rapprochement oui mais en douceur. Le Conseil de ville de Porrentruy a accepté jeudi soir à l’unanimité le postulat du PLR. Le texte de Manuel Godinat demandait au Conseil municipal de tâter le terrain pour envisager le lancement d’un processus de fusion. Tous les groupes et l’exécutif étaient d’accord sur le fond. Il faut déjà lancer la réflexion sur un possible regroupement des communes ajoulotes dans le but notamment de professionnaliser l’administration et d’avoir plus de poids au niveau cantonal. Des processus de fusion prennent énormément de temps. Clos du Doubs a mis 10 ans pour unir son destin, comme l’a rappelé le maire Pierre-Arnauld Fueg. Toutefois le groupe PS les Verts craignait une levée de bouclier de la part de certains maires. Selon Victor Egger, « l’ogre Porrentruy » pourrait faire peur. Le porteur du texte a tenu à rappeler que le postulat n’imposait pas un cadre particulier, comme un questionnaire, mais laissait libre le Conseil municipal d’entreprendre les démarches opportunes qui pourraient par exemple être participatives. Après une suspension de séance, le groupe PS les Verts a choisi d’accepter le postulat car ses membres ont eu la confirmation que l’exécutif bruntrutain soignerait ses promises avec respect.

 

Un manager de ville au chevet de la vieille ville

Un autre postulat a été accepté à l’unanimité. Le texte du groupe PS Les verts proposait de réfléchir à l’opportunité de faire appel à un manager de ville. Cette personne ou groupe de personnes aurait pour objectif de redynamiser la vieille ville. D’abord soumis en tant que motion, le Conseil municipal a demandé à le transformer en postulat. L’administration pourrait ainsi étudier les différentes expériences, comme à Delémont et Moutier.

 

Trois crédits validés

Les conseillers de ville ont aussi accepté le prêt maximal de 950'000 francs au Syndicat intercommunal du district de Porrentruy pour la garantie de la réalisation de la centrale solaire photovoltaïque sur le toit de la patinoire rénovée. Les élus bruntrutains ont aussi approuvé le crédit de 4,7 millions de francs, sous réserve de subventions. Ce crédit contracté par le Syndicat d’épuration des eaux usées de Porrentruy et environs permettra le traitement des micropolluants à la station de Porrentruy. Enfin toujours dans le domaine des eaux usées, un crédit cadre de 2,9 millions de francs a été validé afin d’assainir les canalisations entre 2018 et 2022. Ces deux derniers points devront être soumis au peuple, normalement le 21 mai. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus