Le Doubs pollué : « Pas forcément une surprise », dit David Eray

Le Doubs plus pollué qu’on ne le pense, aux autorités d’agir. Le message transmis jeudi par ...
Le Doubs pollué : « Pas forcément une surprise », dit David Eray

Le ministre de l’Environnement réagit aux études publiées jeudi sur la santé du Doubs. David Eray accepte le principe de faire plus, mais estime que l’Etat ne reste pas les bras croisés.

Le Doubs

Le Doubs plus pollué qu’on ne le pense, aux autorités d’agir. Le message transmis jeudi par Pro Natura, le WWF et la Fédération suisse de pêche. Les trois organisations ont communiqué le résultat de deux nouvelles études qui démontrent que la rivière phare du Jura est encore plus polluée que ce que les analyses officielles laissent croire. Deux constats ressortent: le Doubs est contaminé de façon chronique et les micro et macropolluants qui s'y trouvent sont très diversifiés.

Accusées de ne pas en faire assez, les autorités ont réagi vendredi dans La Matinale sur RFJ. David Eray qualifie ces études de « complémentaires, mais pas surprenantes. On les intégrera dans les discussions, mais on connaît le dossier, des actions sont en cours » a tenu à préciser le ministre de l’environnement, avant d’ajouter : « Année après année, nous allons plus loin. Nous avons plusieurs projets de revitalisation en cours. Nous n’arrêtons pas l’effort pour retrouver une qualité de rivière la meilleure possible ».

Interpellé sur l’impact des pesticides et des engrais agricoles, David Eray a défendu le milieu. « Il y a une sensibilisation du monde agricole, qui se comporte de mieux en mieux », selon le ministre. « Beaucoup d’exploitations se réorientent dans le bio. Ça contribue à une meilleure santé de la rivière ». Les organisations souhaitent que l’Etat se montre plus strict ? « On est déjà très strict », réplique David Eray. /clo

Retrouvez l’interview complète ci-dessous.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus