Sur les traces de la Réforme

La Paroisse réformée française de Bienne a organisé un jeu de piste à la rencontre des théologiens ...
Sur les traces de la Réforme

La Paroisse réformée française de Bienne a organisé un jeu de piste à la rencontre des théologiens qui ont marqué l’histoire de la ville

Des participants au jeu de piste attendent Martin Luther sur la Place Centrale à Bienne. Des participants au jeu de piste attendent Martin Luther sur la Place Centrale à Bienne.

Le téléphone sonne : c’est un sms de Martin Luther, réformateur mort en 1546, qui invite le groupe à se rendre en direction de la Place Centrale. Une centaine de personnes ont parcouru Bienne samedi dans un jeu de piste organisé par la Paroisse réformée française de Bienne. A l’occasion des 500 ans de la Réforme, elle proposait au public de découvrir les lieux et les personnages qui ont marqué l’histoire et le protestantisme dans la ville.

 

Une réforme sociale à Bienne

Cinq lieux inédits ont été présentés aux participants, parfois par les réformateurs eux-mêmes. Thomas Wyttenbach, artisan de la Réforme dans la cité Seelandaise en 1530, a ainsi accueilli les visiteurs en chair et en os dans la paroisse rebaptisée à son nom. « J’ai voulu redonner aux paysans et aux artisans de la ville l’exercice de leurs droits, qui n’étaient pas respectés. Même s’il y avait des élections et des votations, c’étaient toujours les mêmes familles qui les remportaient, une injustice flagrante. » Le théologien, joué par un acteur vêtu d'une robe et d'une coiffe, raconte qu’il avait des relations au sein du Grand Conseil à Berne, qu’il a visité souvent : « J’ai utilisé des moyens politiques pour faire advenir des idées liées à ma foi. »

 

But ludique et instructif

19 groupes se sont succédés pour répondre à des quizz, prendre part à des jeux et gagner les codes pour ouvrir une bible cadenassée reçue en début de parcours. « Le but est de faire vivre à toutes les personnes intéressées un jeu divertissant où on apprend quelque chose sur les 500 ans de la Réforme qui ont lieu cette année » explique Christophe Dubois, l’un des organisateurs. /sca

Reportage à la recherche des réformateurs

Sarah Carroll :


Actualisé le

Actualités suivantes