Un soutien delémontain au Théâtre du Jura

Le Conseil de ville de Delémont a accepté lundi soir de faire un don financier à la Fondation ...
Un soutien delémontain au Théâtre du Jura

Le Conseil de ville de Delémont a accepté lundi soir de faire un don financier à la Fondation Théâtre du Jura

Conseil de ville Delémont Le Conseil de ville Delémont a apporté son soutien au Théâtre du Jura.

La ville de Delémont va débloquer 876'000 francs pour la construction du Théâtre du Jura. Le Conseil de ville a accepté lundi soir de débloquer un crédit en ce sens à une majorité évidente contre un seul avis contraire. L’argent sera prélevé sur une provision créée il y a plusieurs années et sera versé sous forme de don à la Fondation Théâtre du Jura. L’utilisation de cette réserve a toutefois fait grincer quelques dents au législatif de la capitale jurassienne. Elle n’était pas prévue initialement et l’engagement de la ville de Delémont pour lancer le projet devait se limiter à la mise à disposition du terrain – ce qui représente une valeur de 2 à 3 millions de francs - qui accueillera la future salle de spectacles sur le site du Ticle. La somme de 876'000 francs permettra ainsi d’aider la fondation à réunir les huit millions de francs qu’elle doit trouver.

Certains conseillers de ville ont fait part de leur impression que le Conseil communal leur « forçait la main » pour faciliter le bouclement financier du projet et ont parlé de « petit chantage ». Le PLR a, ainsi, demandé que seulement 500'000 francs de la provision soient débloqués, le reste pouvant servir à participer au budget de fonctionnement du Théâtre du Jura. La proposition a été refusée par 31 voix contre 5. Le maire de Delémont Damien Chappuis, également membre du conseil de fondation, a précisé que le budget de fonctionnement - qui est évalué à 3 millions de francs pour la première année d’exploitation complète – pourrait être revu à la baisse. Une entreprise a été mandatée en ce sens même si Damien Chappuis a répété que la piste d’une participation financière de Delémont au budget de fonctionnement était « grandement ouverte ». Au final, le Conseil de ville a largement soutenu le crédit demandé pour le projet de Théâtre du Jura qui comprend également la réalisation d’un centre commercial et d’un complexe immobilier.

 

Pas de passerelle provisoire à Morépont

Le Conseil de ville de Delémont a, par ailleurs, refusé un crédit de 110'000 francs pour la construction d’une passerelle piétonne provisoire à Morépont. Il s’est prononcé par 24 voix contre 9. L’ouvrage est fermé depuis le mois de novembre pour des questions de vétusté et de sécurité. Une nouvelle passerelle définitive doit être construite dans le cadre du projet « Delémont marée basse » mais à l’horizon 2019-2012. La demande de crédit faisait suite à l’adoption, en janvier dernier, d’une motion du radical Julien Crevoisier qui demandait la mise en place d’une solution transitoire dans cet intervalle en faisait appel aux services de l’armée, notamment. La somme a été jugée trop importante pour un tel laps de temps par la majorité du Conseil de ville qui a, ainsi, suivi les avis défavorables émis par la Commission de l’urbanisme, de l’environnement et des travaux publics ainsi que par la Commission des finances.

 

De l’argent pour les fontaines

Le législatif de Delémont a accepté de libérer un crédit-cadre de 900'000 francs pour les travaux d’assainissement et de rénovation des fontaines de la vieille ville. Le vote s’est tenu sans avis contraire. Les travaux pourront démarrer durant l’année en cours et concerneront les six fontaines monumentales de la vieille ville ainsi que celle de la cour du Château. Il s’agira toutefois de respecter l’enveloppe budgétaire à disposition. Selon les coûts, une fontaine pourrait ainsi ne pas être assainie ou, au contraire, une fontaine supplémentaire pourrait être rénovée comme celle de la Place de l’Etang, par exemple. A noter encore que l’eau ne sera plus potable à l’issue des travaux.

 

D’autres décisions et des informations

Le Conseil de ville a refusé un postulat et en a accepté un autre lundi soir. Le premier texte était porté par la CS-POP-Verts Colette Petit et demandait de repenser l’accueil et le parcage à la Place de l’Etang. Le texte remettait en cause la création de deux places pour les taxis à cet endroit et demandait d’évaluer la possibilité de créer un parking souterrain. Il a finalement été refusé par 17 voix contre 16.

Le second postulait était présenté par le PDC Claude Chèvre et souhaite la création d’une médiathèque de la ville de Delémont. Le texte suggère, notamment, de regrouper les deux sites de la bibliothèque municipale en un seul endroit. Le postulat était soutenu par le Conseil communal et a été adopté par une majorité évidente du législatif, avec toutefois 6 avis contraires.

Les questions orales ont, enfin, permis de faire le point sur deux dossiers. Concernant les incivilités, le maire de Delémont a indiqué que des personnes suspectées d’avoir mis le feu à onze poubelles à la fin avril avaient été appréhendées. Damien Chappuis s’est également exprimé sur la question des gens du voyage étrangers dont l’aire d’accueil est prévue sur le site de Delémont-Est, sur le territoire de la commune de Courrendlin. Il a regretté que la ville de Delémont n’ait pas eu accès à toutes les données de l’analyse multicritères qui a permis au canton du Jura de retenir cet endroit. Une lettre pour demander ces informations sera écrite au Gouvernement jurassien. La missive souhaite également obtenir des éclaircissements sur la manière dont les gens du voyage qui pourraient être accueillis sur le site pourraient cohabiter avec les activités d’Innodel qui se trouve à proximité. /fco

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus