Le foyer des Planchettes rêve d’autonomie

Le foyer des Planchettes veut voler de ses propres ailes. Lors du prochain Conseil de ville ...
Le foyer des Planchettes rêve d’autonomie

Devenu adulte, le foyer des Planchette a besoin de plus de liberté

Foyer des Planchettes Le foyer des Planchettes face à son avenir. (photo: www.porrentruy.ch)

Le foyer des Planchettes veut voler de ses propres ailes. Lors du prochain Conseil de ville de Porrentruy, les élus devront se prononcer sur l’autonomisation de l’institution bruntrutaine. Cet EMS ouvert en 1992 dépend entièrement de la municipalité. Cette forme de protection limite également son développement. Le Conseil municipal va proposer de créer une société anonyme dont les parts seraient en mains publiques, à savoir la commune de Porrentruy. Le conseiller en charge du dossier assure que ce changement de statut n’entraînera aucune modification pour les résidents et leur famille et pour le personnel. Au contraire, les compétences de ces derniers pourraient être mises en valeur dans d’autres projets sur d’autres communes.

Alors que d’autres homes ont choisi de devenir des fondations, la municipalité souhaite créer un S.A.. Julien Loichat indique que la société anonyme permet plus de souplesse dans les missions de l’institution qui pourraient évoluer d’ici une dizaine d’années. Quant à une fondation, son but est inscrit dans les statuts et difficilement modifiable. Mais le conseiller municipal tient à rassurer : il n’y aura pas de dividende reversé aux actionnaires, ce qui éloigne les personnes recherchant le profit au détriment de la qualité. Le bénéfice serait réinvestit dans le foyer les Planchettes.

 

Du gagnant-gagnant

Si le législatif bruntrutain et le peuple acceptent ce changement, la municipalité va vendre pour le 1er janvier 2018 le foyer les Planchettes pour un coût de 8 millions de francs. En contrepartie, la ville va acheter des actions pour environ 2 millions de francs. La nouvelle S.A. ne devrait pas avoir de problème pour acquérir la différence, le taux d’intérêt devrait même être plus bas que ce que connaît la commune. De plus, la dette communale va baisser de 6 millions de francs.

Le peuple devra également se prononcer en septembre sur ce projet d’autonomisation du foyer les Planchettes. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus