Plus d’urgences de nuit pendant deux semaines

Les urgences vont fermer leurs portes durant 16 nuits pendant l’été à l’hôpital de Saignelégier ...
Plus d’urgences de nuit pendant deux semaines

La pénurie de médecins provoque une fermeture temporaire des urgences sur le site de Saignelégier de l’H-JU

Le site de Saignelégier de l'Hôpital du Jura Le site de Saignelégier de l'Hôpital du Jura n'assurera plus les urgences de nuit durant deux semaines cet été (photo: archives).

Les urgences vont fermer leurs portes durant 16 nuits pendant l’été à l’hôpital de Saignelégier. L’Hôpital du Jura a indiqué mardi matin dans un communiqué que le service ne sera pas accessible du 22 juillet au 6 août, de 18h à 8h. C’est une première qui découle d’un manque de médecins. Les praticiens ne sont pas assez nombreux pour assurer une garde 24h sur 24 durant cette période. La décision de fermer temporairement les urgences durant la nuit a été prise en concertation avec le Département jurassien de la santé, le Service de la santé publique, le Médecin cantonal et la Société médicale du canton du Jura.

 

Sécurité sanitaire garantie

La sécurité sanitaire sera toutefois assurée aux Franches-Montagnes. L’H-JU précise que « la présence du service ambulancier sur le site de Saignelégier et l’intervention de l’hélicoptère de la Rega sont maintenues ». Les cas qui « nécessitent un plateau technique continueront ainsi à être acheminés dans les meilleurs délais vers l’hôpital le mieux à même de les traiter ». La prise en charge s’effectuera durant la période en question en appelant le 144 pour les urgences vitales. Les urgences non vitales seront traitées à Delémont.

L’Hôpital du Jura note, par ailleurs, que « la situation de pénurie médicale n’est pas exceptionnelle et montre bien que le cadre légal régissant l’organisation des services d’urgences dans le canton du Jura ne correspond plus à la réalité ». Le communiqué de l’H-JU relève que « les partenaires discuteront prochainement des variantes complètes et réalistes pour l’ensemble du territoire qui conduiront sans doute une modification de la Loi sur les établissements hospitaliers ». /comm + msc + fco

Les explications de Kristian Schneider, directeur de l'H-JU


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus