Lancement de la campagne cantonale pour la sécurité alimentaire

Le Comité jurassien de soutien à l’inscription de la sécurité alimentaire dans la constitution ...
Lancement de la campagne cantonale pour la sécurité alimentaire

L’inscription de la sécurité alimentaire dans la constitution sera soumise à votation le 24 septembre. Le comité jurassien de soutien au texte a lancé sa campagne mercredi

L'une des structures en balles de foin construites pour la campagne. Environ vingt d'entre elles sont réparties sur l'ensemble du canton. L'une des structures en balles de foin construites pour la campagne. Environ vingt d'entre elles sont réparties sur l'ensemble du canton.

Le Comité jurassien de soutien à l’inscription de la sécurité alimentaire dans la constitution lance sa campagne. Elle se fera sous l’égide de la Chambre jurassienne d’agriculture, ont annoncé mercredi en conférence de presse Philippe Jeannerat et Michel Darbellay, respectivement président et directeur de la Chambre jurassienne d’agriculture (CJA), ainsi que les conseillers aux Etats Claude Hêche et Anne Seydoux-Christe. La campagne sera notamment visible sous forme d’affiches et de structures en balles de foin au bord des routes. Un meeting est également prévu le 7 septembre. Le texte défendu n’est autre que le contre-projet proposé par le Conseil des Etats en réponse à l'initiative populaire lancée par l’Union suisse des paysans.

Un texte qui entend notamment favoriser une alimentation indigène et mieux réguler les importations, deux points qui concernent particulièrement les agriculteurs du canton, selon Michel Darbellay. Le directeur de la CJA rappelle en effet que ces derniers sont directement dépendants du marché national.

Le texte est en outre défendu par de nombreuses personnalités économiques et politiques, de tous bords. Environ cinquante personnes s’engagent en vue de la votation fédérale du 24 septembre.  La conseillère aux Etats Anne Seydoux-Christe estime notamment que ce contre-projet  est l’occasion de renforcer le lien de confiance entre consommateurs et producteurs. /lgu


Actualisé le

 

Actualités suivantes