« Le Conseil fédéral nous envoie aux soins palliatifs ! »

Le directeur de la Chambre jurassienne d'agriculture Michel Darbellay n'a pas mâché ses mots ...
« Le Conseil fédéral nous envoie aux soins palliatifs ! »

Le directeur de la Chambre jurassienne d'agriculture Michel Darbellay n'a pas mâché ses mots contre la nouvelle politique agricole. Il était l'invité de La Matinale mardi

Michel Darbellay Michel Darbellay : « Nous devons tous nous soulever »

Le projet de nouvelle politique agricole énerve le monde paysan. Le directeur de la Chambre jurassienne d’agriculture a poussé un coup de gueule mardi sur RFJ. Invité dans La Matinale, Michel Darbellay a expliqué en détail pourquoi il entend s’opposer aux idées du Conseil fédéral, qui veut ouvrir les marchés, intensifier les accords de libre-échange, réduire les protections de douanes. « C'est une insulte envers le monde agricole, une fuite en avant », a déclaré Michel Darbellay. « Le Conseil fédéral veut faire de son agriculture une simple monnaie d'échange. On ne peut pas l'accepter. »

Le directeur de la CJA a démonté point par point les intentions du Conseil fédéral. Du libre-échange à la réduction de la protection douanière en passant par la digitalisation. « Le Gouvernement nous envoie aux soins palliatifs », a encore imagé Michel Darbellay, qui attend une réaction politique et populaire. « On doit tous se soulever, du consommateur au producteur, pour casser ce projet. J'attends du ministre de l'Economie Jacques Gerber qu'il sorte du bois pour dire tout le mal qu'il en pense » a encore appelé le directeur de la Chambre jurassienne d'agriculture.

Le temps existe pour la rébellion. Le calendier prévoit que le texte final soit soumis aux Chambres fédérales dans deux ans. L’entrée en vigueur n’interviendra qu’en 2022. /clo

Réaction et protection douanière

Liberté économique et digitalisation


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus