Mieux répondre aux défis agricoles grâce aux sections régionales

Les actuelles sociétés régionales d’agriculture vont disparaître au profit de sections. La ...
Mieux répondre aux défis agricoles grâce aux sections régionales

Les actuelles sociétés régionales d’agriculture pourraient disparaître au profit de sections. La Chambre jurassienne d’agriculture et ses membres ont décidé de restructurer leur organisation, dans un souci d’efficacité

Photo: archive Photo: archive

Comment mieux répondre aux défis de l’agriculture et s’adapter aux évolutions rurales ? La Chambre jurassienne d’agriculture et ses membres ont décidé de restructurer les actuelles sociétés régionales d’agriculture. Pour rappel, ces organisations sont actives dans la défense professionnelle et le développement rural. Mais les membres ont rapporté  un manque d’efficacité et d’influence.  «  On avait des partis statutaires dans ces sociétés qui prenaient beaucoup de temps et d’énergie. Nous avons donc mené une réflexion par et avec les membres pour rendre plus efficace la défense professionnelle dans le canton », précise Ignace Berret, animateur rural de la Chambre jurassienne d’agriculture.

 

Des groupes d’intérêt pour favoriser l’échange


Ainsi, pour mieux répondre aux défis de l’agriculture, quatre sections régionales pourraient remplacer les sociétés. Sur le papier, peu de changements : elles seraient basées aux mêmes endroits que les actuelles sociétés (en Ajoie, au Clos du Doubs, aux Franches-Montagnes et dans la Vallée de Delémont), et leurs membres resteraient les mêmes. Les sections seraient représentées par un groupe de délégués, des agriculteurs responsables d’un village. Or, ces sections seraient allégées de la partie statutaire. Elles pourraient également créer des groupes d’intérêts, afin de partager, par exemple, des débats sur le développement de nouvelles techniques de production. «L’agriculture est un milieu qui évolue beaucoup, c’était le moment d’apporter un vent de changement », déclare Ignace Berret. « Grâce aux sections, on favoriserait l’échange, la communication. »

 

Réorganisation en cours


Le processus de changement est sur la bonne voie. Il s’agit encore d'en discuter lors des assemblées générales des sociétés régionales. « Par la suite, on pourra dissoudre les sociétés, afin de les réorganiser en sections », explique Ignace Berret.  Cette réorganisation devrait donc être effective au printemps 2018. \cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus