Une étude sur l’Allaine et ses affluents

Les communes de Basse-Allaine, Boncourt et Courchavon s’unissent pour mandater une étude sur ...
Une étude sur l’Allaine et ses affluents

Les communes de Basse-Allaine, Boncourt et Courchavon s’unissent pour mandater une étude sur les berges, qui permettra d’élaborer un plan d’entretien et un plan d’alarme contre les crues

 L'Allaine à Buix.

Des arbres qui menacent de tomber dans la rivière, des murs qui s’enfoncent à proximité des rives ou des terrains progressivement envahis par les eaux. Plusieurs problèmes sont signalés à proximité de l’Allaine et de ses affluents. Les communes de Boncourt, Courchavon-Mormont et Basse-Allaine ont décidé de collaborer pour mandater une étude sur ces cours d’eau. L’Assemblée communale de Basse-Allaine vote lundi soir sur un crédit de 170'000 francs pour ce projet. Les législatifs de Boncourt et Courchavon seront aussi appelés à se prononcer.

La Loi cantonale sur la gestion des eaux, entrée en vigueur en février 2016, oblige les communes à établir des plans d’entretien des berges. Basse-Allaine, Boncourt et Courchavon ont décidé de s’unir pour être plus efficaces et obtenir davantage de subventions. L’étude qu’elles vont mandater servira de base pour élaborer un projet de construction contre les crues, un plan d’entretien et un plan d’alarme. 25 km de cours d’eau sont concernés, répartis à 24% sur la commune de Courchavon, à 26% sur la commune de Boncourt et à 50% sur la commune de Basse-Allaine. Les coûts sont également répartis en fonction de ces pourcentages.

La somme de 170'000 francs représente l’entier du crédit d’étude. Environ 93'500 francs de subventions seront perçues par les trois communes. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes