Près d'un million pour rendre Porrentruy accessible à tous

Le Conseil de ville de Porrentruy a accepté jeudi soir un crédit-cadre de 950'000 francs pour ...
Près d'un million pour rendre Porrentruy accessible à tous

Le Conseil de ville de Porrentruy a accepté jeudi soir un crédit-cadre de 950'000 francs pour supprimer les obstacles au déplacement des personnes âgées et à mobilité réduite. La dernière séance de l'année a aussi été celle des discours

Porrentruy Une centaine de mesures seront réalisées à Porrentruy d'ici à 2022 pour rendre la ville accessible à tous.

Le Conseil de ville de Porrentruy s’est réuni pour la dernière fois de l’année jeudi soir. Lors de cette séance, les élus bruntrutains ont rejeté une motion interne du groupe PLR par 26 voix contre 12. Le texte demandait la mise en place d’un ordre d’inscription aux questions orales afin d’améliorer la répartition du temps de parole et ainsi éviter « une concentration de questions émanant du même groupe ». Les conseillers de ville ont estimé que le système actuel fonctionne bien et ne pose pas de problème.

 

L’aménagement des cabanes Riri et Jimmy sera amélioré

Les conseillers de ville ont en revanche accepté par 26 voix contre 13 une motion du groupe PLR demandant l’installation de toilettes sèches aux alentours des cabanes forestières de la ville qui n’en possèdent pas encore. Les élus ne sont pas tous d’accord sur le principe des toilettes sèches mais tous sont par contre d’avis qu’une réflexion pour améliorer l’aménagement de ces cabanes est nécessaire.

 

Un petit million et plus de cent mesures à appliquer

Le législatif de Porrentruy a accepté à l’unanimité un crédit-cadre de 950’000 francs ayant pour but d’améliorer l’accessibilité de l’espace public aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite. Cet argent permettra de supprimer les obstacles dans la ville. Une centaine de mesures, identifiées par le bureau d’étude genevois Equiterre, seront ainsi réalisées à l’horizon 2022 afin d’atteindre ce but.

Le Conseil de ville a encore accordé l’indigénat communal à sept personnes, dont Benjamin Bergé, lui-même conseiller de ville, ainsi que sa famille.

La dernière séance de l’année a finalement été marquée par de nombreux discours, dont celui du maire PDC non-réélu, Pierre-Arnauld Fueg, et celui de la présidente du Conseil de ville, Mathilde Crevoisier Crelier. La séance constitutive du législatif bruntrutain aura lieu le 25 janvier 2018. /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus