Jämes Frein succède à Loïc Dobler à la tête du PSJ

Le Parti socialiste jurassien a renouvelé sa présidence vendredi soir. Jämes Frein a été élu ...
Jämes Frein succède à Loïc Dobler à la tête du PSJ

Le Parti socialiste jurassien a renouvelé sa présidence vendredi soir. Jämes Frein a été élu à la tête du parti. Il sera accompagné par Katia Lehmann et Lucie Scaiola, toutes deux nommées vice-présidentes

De gauche à droite : Pauline Christ Hostettler (chargée de communication et secrétaire du PSJ), Katia Lehmann (vice-présidente), Jämes Frein (président), Lucie Scaiola (vice-présidente) et Loïc Dobler (président sortant et président du groupe parlementaire socialiste). De gauche à droite : Pauline Christ Hostettler (chargée de communication et secrétaire du PSJ), Katia Lehmann (vice-présidente), Jämes Frein (président), Lucie Scaiola (vice-présidente) et Loïc Dobler (président sortant et président du groupe parlementaire socialiste).

Un trio prend les rênes du Parti socialistes jurassien. Les membres du PSJ étaient réunis vendredi soir en congrès à Courrendlin pour renouveler leur présidence. Jämes Frein a été élu par acclamation à la tête du parti. L’habitant de Montignez succède à Loïc Dobler. Il sera épaulé par deux vice-présidentes : Katia Lehmann de Villars-sur-Fontenais et Lucie Scaiola de Moutier.

Jämes Frein est enseignant au CEJEF et siège depuis plusieurs années au Parlement jurassien. Il bénéficie également d’une expérience politique locale puisqu’il a été conseiller communal à Basse-Allaine. L’Ajoulot souhaite faire de l’accueil de Moutier dans le canton du Jura l’une de ses priorités. « Ça commence à traîner, maintenant il faut y aller. On ne doit pas attendre sur le canton de Berne pour avancer », a lancé Jämes Frein lors de son discours devant les sympathisants socialistes. Le nouveau président a aussi dans son viseur les prochaines élections cantonales et la reprise des sièges perdus à l’époque, notamment un deuxième fauteuil au sein du Gouvernement jurassien.

Interview de Jämes Frein

Moutier intégrée dans la présidence

Une partie de la vice-présidence du PSJ sera donc assurée par la conseillère de ville prévôtoise, Lucie Scaiola. Une façon d’intégrer concrètement les membres du Parti socialiste autonome dans le Parti socialiste jurassien. « Moutier n’est pas encore officiellement dans le Jura mais le résultat est ce qu’il est. Les recours sont ce qu’ils sont. Je n’ai aucun doute sur la légitimité du vote. Du coup, les socialistes de Moutier ont toute leur place au sein du PSJ », nous a indiqué Lucie Scaiola.

À noter encore que Loïc Dobler va succéder à Murielle Macchi-Berdat à la présidence du groupe parlementaire. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus