Le SIDP en quête de visibilité

Le comité du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a convoqué la presse pour présenter ...
Le SIDP en quête de visibilité

Le comité du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a convoqué la presse pour présenter la répartition des dicastères entre les sept membres : une nouveauté qui démontre l’envie de communiquer davantage

Le comité du SIDP Le comité du SIDP, devant le projet qui les occupera pendant de nombreux mois: la rénovation de la patinoire d'Ajoie et de Clos du Doubs. De gauche à droite: Gregory Pressacco, Gabriel Voirol, Brigitte Kübler, Stéphane Babey, Fernand Gasser, Daniel Egloff, François Minger.

Le SIDP, cette institution méconnue du grand public. Pour remédier à ce problème, le comité du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a décidé de mettre en avant un slogan : « Les communes d’Ajoie et de Clos du Doubs s’engagent pour la région ». Dans ce sens, la rénovation de la patinoire à Porrentruy doit être vue comme un élément fédérateur et doit prouver l’utilité du syndicat. Selon Stéphane Babey, le SIDP manque de lisibilité. Dans un premier temps, cette institution s’est principalement occupée des déchets ménagers du district, dont elle organise la collecte hebdomadaire. Une image peu constructive, d’après le maire de Alle, alors que le SIDP s’attelle à de nombreux autres projets extra-communaux. La patinoire est donc le principal dossier sur la table des maires d’Ajoie et de Clos du Doubs. D’ici l’été, toutes les communes devront se pencher sur le crédit de rénovation. Le Plan directeur régional, véritable outil de compréhension des problématiques de chaque région, sera quant à lui prêt l'année prochaine. Enfin, le projet d’interconnexion des réseaux d’eau est déjà bien avancé puisque cinq assemblées communales se sont déjà prononcé favorablement.

 

Le SIDP : une 22e commune ?

Pour cette nouvelle législature, des dicastères ont été répartis entre les sept membres. Objectif de cette nouveauté : améliorer la lisibilité de l’institution qui travaille ainsi sur le même format qu’une commune. Selon le vice-président, Gabriel Voirol, le syndicat doit être vu comme la 22e commune d’Ajoie et de Clos du Doubs. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus