Val Terbi accepte un budget déficitaire

Le Conseil général a approuvé les prévisions comptables 2018 mardi soir. Elles tablent sur ...
Val Terbi accepte un budget déficitaire

Le Conseil général a approuvé les prévisions comptables 2018 mardi soir. Elles tablent sur un excédent de charges de 253'000 francs

Conseil général de Val Terbi Le Conseil général de Val Terbi a siégé avec une nouvelle disposition mardi soir.

Il a été question de chiffres mardi soir à Val Terbi. Le Conseil général a accepté, à l’unanimité, le budget 2018 de la commune fusionnée. Si cette question des prévisions comptables est arrivée de manière tardive, c’est en raison de la fusion avec Corban, effective au 1er janvier dernier. Elles tablent sur un déficit, sensiblement en baisse, de 253'000 francs.

Le budget de Val Terbi se présente donc légèrement mieux que celui de l’année passée. Les prévisions comptables cumulées de Corban et Val Terbi affichaient, en effet, en déficit de 387'000 francs en 2017. C’était 134’000 francs de plus que celles de cette année. Selon le conseiller communal en charge des finances et de l’économie, Claude-Alain Chapatte, c’est l’augmentation des recettes fiscales qui explique principalement cette légère embellie. 

 

Val Terbi aimerait pouvoir investir davantage

Ce budget n’est toutefois pas entièrement satisfaisant, car il ne permet pas à Val Terbi d’assumer pleinement ses investissements. La subvention de fusion de 383’000 francs étant entièrement affectée à la diminution de la dette, la capacité réelle d'autofinancement se porte à 900’000 francs, soit une hausse de 200'000 francs. Elle est, cependant, jugée insuffisante pour réaliser l’ensemble des investissements prévus sur les quatre localités. La commune faisant face à une marge de manœuvre très limitée, avec notamment un revenu par habitant à 67% de la moyenne jurassienne, l’Exécutif aimerait ainsi que le dossier de la répartition des charges entre les communes et le canton, actuellement entre les mains de l’AJC et de l’Etat, aboutisse.

En 2018, la liste des investissements, qui se monte à 955'000 francs, est surtout marquée par le renouvellement des centrales de chauffe à distance de Vermes et Vicques, pour un total de 700'000 francs. Par ailleurs, les charges communales et cantonales sont maîtrisées. La quotité d’impôts à 2.25 et les taxes communales restent, elles, inchangées, mais l’objectif du Conseil communal est de les unifier pour 2019.

 

Un plan financier sur 5 ans

Ces prévisions comptables 2018 sont donc les premières qui englobent la commune de Corban et la crèche. Des intégrations qui ont en effet plus ou moins neutre sur le résultat final. Ce premier budget de la nouvelle commune fusionnée servira de base de réflexion pour la prochaine législature. Le Conseil communal va désormais s’atteler à l’élaboration d’un plan financier sur 5 ans lui permettant d’analyser avec plus de profondeur les investissements réalisables pour cette période. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus