Pas une revanche mais une mise en garde

« Des élus PDC ont voulu montrer qu’il fallait compter sur le Parti démocrate-chrétien pour ...
Pas une revanche mais une mise en garde

Les votes blancs qui ont fait surface lors de l’élection à la présidence et la vice-présidence du Conseil de ville de Porrentruy ne doivent pas être perçus comme une revanche

Porrentruy

« Des élus PDC ont voulu montrer qu’il fallait compter sur le Parti démocrate-chrétien pour cette législature ». Julien Parietti, président du groupe PDC au Conseil de ville de Porrentruy, revient sur l’élection du bureau il y a deux mois. Le 25 janvier, la première assemblée de la nouvelle législature était l’occasion d’élire notamment le président et les membres du bureau. Le PCSI Yann Voillat se présentait pour le premier poste, alors que le PLR Johan Perrin était candidat pour la vice-présidence. Tous les groupes ont appuyé les candidatures de ces deux personnes mais à l’heure du vote 14 et 11 bulletins blancs sont sortis des urnes. Difficile alors de ne pas tirer alors la conclusion que le groupe PDC de 14 membres se cache là derrière. Selon Julien Parietti, il ne s’agit pas d’une revanche à la suite de l'alliance PLR – PCSI qui a mené à l'élection de Gabriel Voirol à la mairie cet automne. /ncp

Les explications de Julien Parietti, président du groupe PDC au Conseil de ville de Porrentruy


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus