La piscine en plein air fait le plein

C’est un grand « oui » que les conseillers de ville de Porrentruy ont adressé au projet de ...
La piscine en plein air fait le plein

Les conseillers de ville de Porrentruy étaient réunis jeudi soir avec un ordre du jour chargé, notamment le crédit de près de 6 millions de francs pour la rénovation de la piscine en plein air

future piscine de Porrentruy Photomontage de la future piscine de Porrentruy

C’est un grand « oui » que les conseillers de ville de Porrentruy ont adressé au projet de rénovation de la piscine en plein air. Le crédit de 5'670’000 de francs a été accepté à l’unanimité jeudi soir par le législatif. Les Bruntrutains devront également se prononcer le 4 mai sur cette somme. En cas d’acceptation, les travaux pourraient débuter le 30 juillet pour se terminer à fin juin 2019.

 

De nombreuses questions

« Enfin, il était temps que ça bouge ». Ce sont les premiers mots du conseiller de ville Gilles Coullery qui a exprimé la position du groupe PS-Les Verts. Malgré un engouement pour le projet, les élus n’ont pas hésité à poser des questions et à émettre des remarques. Par exemple, sur les frais de fonctionnement ou encore ceux d’amortissement qui ont été jugés trop optimistes par le PLR. D’autres points sur l’agencement de l’espace ont été pointés du doigt, comme le choix de mettre une pergola le long d’un terrain de beach-volley ou encore l’emplacement du bateau-pirate pour les enfants trop éloigné du bassin. L’élu UDC Claude Gerber a quant à lui relevé l’importance d’assurer la surveillance sur le site pour limiter les incivilités. Les vestiaires, qui ne sont pas compris dans le projet, ont fait aussi parler d’eux. Leur vétusté inquiète le PDC qui a déposé à ce sujet une motion le soir-même. Le conseiller municipal en charge du dossier, Philippe Eggertswyler, assure que l’assainissement du bâtiment va suivre. Mais la municipalité a souhaité attendre la finalisation du projet de patinoire qui aurait pu apporter des synergies. Ce qui n’est finalement pas le cas. Des travaux seront toutefois effectués afin d’aménager un vestiaire pour les personnes à mobilité réduite, il s’agit ici d’une obligation, selon Philippe Eggertswyler.

 

Les autres points passent la rampe

Les autres points soumis à l’ordre du jour ont tous passé la rampe à la majorité évidente. La reprise du réseau d’eau A16, l’acquisition de la parcelle jouxtant celle des BKW et le nouveau règlement des pompiers ont ainsi reçu l’aval des conseillers de ville.

Quant aux motions et postulats du groupe PS-Les Verts, soumises jeudi soir, ils ont aussi été approuvés. Pour le postulat qui vise à recycler les briques et berlingots, la ville a déjà pris des contacts avec une association qui compte cette année ou l’année prochaine développer cette offre en Romandie. La municipalité va aussi bannir le glyphosate, dont 17 litres étaient utilisés chaque année pour traiter les allées du cimetière. Enfin, l’allocation de naissance et d’adoption passera de 700 à 1000 francs dès l’année prochaine. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus