Un processus participatif de longue durée

Il y avait du beau monde mercredi matin du côté Pfetterhouse, en France voisine, pour clôturer ...
Un processus participatif de longue durée

Il y avait du beau monde mercredi matin du côté Pfetterhouse, en France voisine, pour clôturer les travaux de la Commission d’information et de suivi de la décharge de Bonfol

Pfetterhouse Le maire de Pfetterhouse, Jean-Rodolphe Frisch, a accueilli les invités.

Petite séance « retrouvailles » du côté de Pfetterhouse, en France voisine. Mercredi matin, la Commission d’information et de suivi de la décharge de Bonfol a convié tous les acteurs de ce dossier qui touche à sa fin puisque le site est bientôt assaini. Une quarantaine de personnes des autorités politiques françaises et suisses, de la chimie bâloise et des organisations non-gouvernementales y ont pris part. A raison de quatre séances par année depuis 2001, les membres de la CIS ont réussi à dialoguer et à échanger leur point de vue dans une démarche participative, même si les débats ont parfois été houleux. Toutefois, la CIS n'est pas encore démantelée puisque différents points doivent encore être discutés, notamment le cas de lentilles sableuses polluées à proximité du site et l'avenir du lieu avec le projet Botta. /ncp

Retour sur les moments clé de l’assainissement de la décharge de Bonfol avec Nancy Chapuis.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus