Le mur de Bonfol ne plaît pas à tous

Alors que le projet de l’architecte Mario Botta a été abandonné, un autre concept artistique ...
Le mur de Bonfol ne plaît pas à tous

Alors que le projet de l’architecte Mario Botta a été abandonné, un autre concept artistique est développé autour du mur en béton de l’ancienne décharge de Bonfol, mais tout le monde n’y est pas favorable

Pierre Kohler et Philippe Roch veulent voir ce mur disparaître. (photo: Archives) Pierre Kohler et Philippe Roch veulent voir ce mur disparaître. (photo: Archives)

La conservation du mur de l’ancienne décharge de Bonfol ne séduit pas tout le monde. L’ancien ministre jurassien de l’environnement et l’ancien directeur de l’Office fédéral de l’environnement l’ont fait savoir mercredi soir dans une lettre ouverte. Pierre Kohler et Philippe Roch rappellent que le canton et la Confédération ont fait pression à l’époque pour que la chimie bâloise, la BCI, prenne entièrement à sa charge les frais de dépollution. Après l’abandon du projet de l’architecte Mario Botta, des Jurassiens proposent un nouveau concept artistique autour de ce mur. Selon Pierre Kohler, « il n’est pas judicieux de dépenser encore des fonds publics et privés pour maintenir ces vestiges en béton ».

Pierre Kohler : « Ça n’attirera pas vraiment de visiteurs »

Lors des tractations avec la BCI, l’idée première des deux personnalités politiques était de rendre ce site à la nature. Lorsque le projet de Mario Botta avait vu jour, Pierre Kohler était séduit par la signature du grand architecte qui aurait apporté une visibilité mondiale à Bonfol. Aujourd’hui avec le projet Corbat, Rebetez et Dubail, dont les détails seront dévoilés mercredi prochain, « il n’y a plus vraiment un intérêt à maintenir ce mur parce que ça n’attirera pas vraiment des visiteurs », selon l’ancien ministre. /ncp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus