Les places de l’Allée des Soupirs à nouveau accessibles

Un retour à la normale qui ne doit pas plaire à tout le monde. Depuis mercredi matin, il est ...
Les places de l’Allée des Soupirs à nouveau accessibles

Depuis mercredi matin, l'interdiction de stationner le long de l’Allée des Soupirs a été levée

L'Allée des Soupirs Croiser à l'Allée des Soupirs peut comporter des risques.

Un retour à la normale qui ne doit pas plaire à tout le monde. Depuis mercredi matin, il est à nouveau possible de se garer gratuitement le long de l’Allée des Soupirs à Porrentruy. Depuis le mois de mars, le stationnement y était interdit pour permettre le passage des bus de CarPostal qui ne pouvaient plus transiter par la vieille ville à cause du chantier de la rue du Gravier. Maintenue le temps de la Braderie, cette interdiction est désormais levée.

C’est une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent des places aux abords de la vieille ville, c’est une moins bonne nouvelle pour ceux qui se réjouissaient de croiser sereinement sur l’Allée des Soupirs. Cette rue étroite le long de l’Allaine est parfois dangereuse pour les rétros des voitures qui y stationnent ou qui y circulent. C’est la remarque du conseiller de ville Stéphane Theurillat lors d’une séance au printemps. Selon lui, il fallait maintenir l’interdiction de stationner pour faciliter la circulation. La conseillère municipale en charge de la mobilité n’a pas abondé en son sens. Toutefois Anne Roy a tenu à rappeler qu'un plan spécial est en cours de réflexion pour ce secteur. En effet, la Place des Bennelats, depuis l’Esplanade jusqu’à l’angle de la librairie le Pays, devrait changer de visage. Des séances participatives doivent être prochainement mises sur pied. De plus, il est prévu dans le Plan directeur des déplacements et des stationnements de modifier le statut des places de l’Allée des Soupirs. Celles-ci seront réglementées. Finalement, Anne Roy a indiqué que cet axe, qui commence dans la « zone 20 » de l’Esplanade, ne doit plus servir de transit. Les automobilistes doivent changer d’habitude et privilégier des itinéraires moins risqués pour leur carrosserie. Les différentes modifications interviendront dans le courant de législature et au fur et à mesure des travaux liés à Cœur de ville. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus