Le PLRJ cherche toujours un président

Il n’y a toujours pas de pilote dans l’avion du Parti libéral-radical jurassien.
Le PLRJ cherche toujours un président

Le Parti libéral-radical jurassien n’a pas encore trouvé de successeur à Yann Rufer. La présidence est vacante depuis le début de l’année

PLRJ Yann Rufer (à gauche) n'est plus à la tête du PLRJ depuis le début de l'année 2018. Le député Alain Lachat occupe le poste de président ad intérim (photo archive).

Il n’y a toujours pas de pilote dans l’avion du Parti libéral-radical jurassien. Le poste de président est vacant depuis la démission de Yann Rufer, en novembre dernier. Le PLRJ souhaitait trouver un successeur ce printemps, en vain. Personne ne se bouscule au portillon.

 

Le député Alain Lachat occupe aujourd’hui la fonction de président ad intérim, et le parti s’appuie sur son comité directeur pour le diriger depuis le début de cette année 2018. « Il n’y a pas péril en la demeure », dit Irène Donzé, membre du directoire. Elle ajoute que le PLRJ fonctionne de manière satisfaisante et que l’état d’esprit est bon.

 

La présidence a été évoquée ce samedi, lors d’une journée de réflexion du parti. Les libéraux-radicaux s’accordent pour dire qu’il serait idéal de trouver un successeur à Yann Rufer pour mener la campagne des élections fédérales de 2019, dans lesquels ils entendent jouer un rôle. « On espère trouver quelqu’un dans les meilleures délais, mais on prend le temps. Aucune échéance n’est fixée », dit encore Irène Donzé. « La présidence demande du temps et la fonction est axée sur la communication », conclut-elle.

 

Des contacts ont été pris, mais entre refus et réflexion, la perle rare ne s’est donc pas encore manifestée. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus