Moutier – Prévôté critique la présence de Carles Puigdemont à la Fête du peuple

Le comité antiséparatiste dénonce la participation du leader catalan Carles Puigdemont à la ...
Moutier – Prévôté critique la présence de Carles Puigdemont à la Fête du peuple

Le comité antiséparatiste dénonce la participation du leader catalan Carles Puigdemont à la manifestation organisée par le MAJ

Carles Puigdemont Moutier-Prévôté n'a pas apprécié la présence de Carles Puigdemont à la Fête du peuple jurassien.

La venue de Carles Puigdemont à la Fête du peuple jurassien samedi et dimanche n’a pas eu l’heur de plaire à tout le monde. Les milieux antiséparatistes tempêtent contre la présence du président indépendantiste en exil de la Catalogne à Delémont sur invitation du MAJ, le Mouvement autonomiste jurassien. Moutier-Prévôté – qui milite pour le maintien de la cité prévôtoise dans le canton de Berne – s’est fendu lundi soir d’un communiqué. Le comité pro-bernois ne mâche pas ses mots. Moutier-Prévôté indique, tout d’abord, que l’invitation de Carles Puigdemont par le MAJ « met en évidence un certain complexe du provincial qui accueille (…) la star actuelle de l’indépendantisme européen », à la manière d’une « groupie ».

 

Des attaques également sur le fond

Par ailleurs, pour le comité antiséparatiste, la lutte des indépendantistes catalans « se teinte officiellement de motifs de culture et d’appartenance » mais masque « des raisons moins avouables d’absence de solidarité économique avec les régions moins riches d’Espagne ». Les organisateurs de la Fête du peuple ont ainsi « oublié que c’est dans la ligne identitaire, dans le repli sur soi du Brexit qu’ils inscrivent leurs sympathies (…) », selon Moutier-Prévôté.

 

Pour Moutier-Prévôté, le leader catalan « représente la violation systématique des institutions et des lois (…) » espagnoles. Le comité reconnaît que son combat est « avant tout politique plus que militaire » mais « il n’en est pas moins tout aussi illégal que l’annexion de la Crimée par la Russie », selon lui. Pour Moutier–Prévôté, l’attitude du MAJ « a le mérite de refléter sa pensée subconsciente : peu importe les lois qui prévoient le droit de recours (…) » puisqu’il a « déjà indiqué qu’il ne reconnaîtrait pas une décision de justice annulant le scrutin du 18 juin 2017 ».

 

Attitude du Gouvernement dénoncée

Le comité antiséparatiste s’en prend, enfin, au Gouvernement jurassien qu’il accuse « d’appréhender lui aussi la notion d’indépendance de manière conquérante, unilatérale, illégale et irrespectueuse des institutions judiciaires et politiques ». Moutier-Prévôté aurait ainsi souhaité « davantage de hauteur de vue et de circonspection de la part d’autorités ayant récemment été appelées à la retenue par la conseillère fédérale Sommaruga ».

 

Réaction aussi de Manfred Bühler

Le conseiller national UDC du Jura bernois Manfred Bühler a également réagi à la présence du leader catalan à la Fête du peuple. Il entend interroger le Conseil fédéral lundi prochain à l’heure des questions. Manfred Bühler va demander si « la caution ministérielle jurassienne apportée à Carles Puigdemont » représente « un affront » à Simonetta Sommaruga « qui a appelé au respect de l’Etat de droit » lors de la Tripartie de la semaine dernière à Moutier. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus