Un Circuit secret verra le jour à Delémont

Le Conseil de ville de Delémont a accepté un crédit pour la mise en place d’un projet touristique ...
Un Circuit secret verra le jour à Delémont

Le Conseil de ville de Delémont a accepté un crédit pour la mise en place d’un projet touristique de Circuit secret

Conseil de ville Delémont Le Conseil de ville Delémont a plébiscité la création d'un Circuit secret dans la capitale jurassienne.

Delémont suit la voie initiée par Porrentruy. Le Conseil de ville de la capitale jurassienne a avalisé lundi soir, sans opposition, un crédit de 250'000 francs destiné à la création d’un Circuit secret. Delémont va ainsi mettre en place cette offre touristique, à l’instar de celle qui existe déjà dans la cité bruntrutaine. Le projet s’inscrit dans une démarche à plus large échelle portée par Jura Tourisme et ses partenaires. Le crédit servira à développer un Circuit secret à Delémont et à l’exploiter pour une durée de 7 ans. Jura Tourisme participe également au financement et va solliciter la Confédération pour un soutien au titre de l’innovation touristique. De son côté, la ville de Delémont va s’adresser à la Loterie romande pour un appui financier.

L’inauguration du futur Circuit secret de Delémont est prévue l’an prochain avec cinq sites insolites à découvrir. Un sixième endroit ouvrira en 2021 et un septième en 2023. Une discussion sur la pertinence de poursuivre l’exploitation se tiendra en 2026. Le Circuit secret permettra de créer un cheminement entre le centre ancien de Delémont – avec son patrimoine historique - et la partie basse de la ville, du côté du quartier de la gare, qui présente un côté moderne et dynamique. La structure sera exploitée par Jura Tourisme qui en assumera également la maintenance ainsi que la communication de base. Les groupes politiques du Conseil de ville ont salué la création d’un Circuit secret mais quelques interrogations ont été soulevées quant à son coût. Le conseiller communal en charge de la culture, Claude Schlüchter, a justifié le crédit par la nature du projet :

D’autres Circuits secrets sont, par ailleurs en cours de discussion au sein de la destination Jura & Trois-Lacs. Objectifs : dynamiser la fréquentation touristique, générer de la plus-value et créer une véritable communauté entre les villes qui disposeront d’une telle offre.

 

Plus de trois millions pour le solaire

Le Conseil de ville de Delémont a également accepté lundi soir, sans avis contraire, trois crédits d’un montant total de 3'410'000 francs pour la réalisation de centrales photovoltaïque. Les projets concernent les entreprises Joray&Wyss, TURCK et PRECI-DIP. La centrale prévue sur le toit de TURCK SA sera la plus grande du parc des SID avec une production annuelle de 600'000 kWh qui couvrira les besoins d’environ 150 ménages. Les infrastructures seront construites sous l’égide des Services industriels de Delémont durant le premier semestre 2019.

Un crédit-cadre de 360'000 francs a, enfin, été adopté, également sans opposition, pour la mobilité douce afin d’améliorer les itinéraires piétonniers et cyclables. Les aménagements prévus comportent notamment des marquages de bandes cyclables, la construction d’îlots centraux et la mise en place de zones à vitesse réduite, en concertation avec la population.

 

Et revoilà la création de postes…

La mise en place des 18,8 postes supplémentaires au sein de l’administration municipale a été évoquée dans les questions orales par le biais de Pierre Brulhart. Le socialiste a souhaité savoir si le Conseil communal allait lancer le processus d’engagement d’un responsable des ressources humaines et des postes qui remplacent des mandats, malgré le référendum sur le budget 2019 lancé par le PDC. Le maire de Delémont a indiqué que la mise au concours pour la fonction de responsable RH avait bel et bien démarré et qu’il espérait une nomination d’ici fin janvier. Pour le reste, Damien Chappuis n’a pas pu s’engager davantage. Le maire de Delémont attend de prendre connaissance d’un avis de droit qui permettra de définir quelles dépenses le Conseil communal peut effectuer si le référendum devait aboutir et dans l’attente d’un vote populaire sur le budget 2019.

A noter, enfin, que la séance du Conseil de ville a été ouverte par une minute de silence en hommage à Françoise Collarin, ancienne présidente du législatif et ex-conseillère communale, décédée récemment. /fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus