« Pas mal ce que tu fais, tu devrais exposer »

Dix-neuf artistes jurassiens s’apprêtent à exposer à la galerie de l’Artsenal à Delémont à ...
« Pas mal ce que tu fais, tu devrais exposer »

Dix-neuf artistes jurassiens s’apprêtent à exposer à la galerie de l’Artsenal à Delémont à l’occasion de l’exposition annuelle des Artistes Amateurs, une grande première pour Dominique Letté et bon nombre d’entre eux

Dominique Letté va se confronter pour la première fois au regard du public. Dominique Letté va se confronter pour la première fois au regard du public.

Ils dessinent, peignent ou sculptent dans l’anonymat. Dix-neuf artistes amateurs jurassiens auront l’honneur de voir leurs œuvres exposées du 12 janvier au 3 février à la galerie de l’Artsenal à Delémont à l’occasion de « l’Exposition annuelle des Artistes Amateurs ». Tous ont été sélectionnés par un jury du Centre Culturel Régional de Delémont. Exposer est une grande première pour beaucoup d’entre eux. Notamment pour Dominique Letté, peintre amateur delémontain, dont les premières esquisses remontent à une vingtaine d’années. « C’est une fierté quand même ! Modestement, je pense que tous ceux qui exposent ici pour la première fois sont contents », sourit cet ancien architecte. Dominique peint des rectangles, cercles, triangles imbriqués les uns dans les autres dans une mosaïque de couleur. « Vu mon métier, on peut dire que c’est une déformation professionnelle ! ».

Yves Noirjean, programmateur du CCRD : « Une étape importante pour les artistes amateurs »

« Un prix pour un de mes tableaux ? Aucune idée »

Son public s’est réduit jusqu’à présent aux amis et invités de passage dans son appartement. « Deux ou trois personnes m’ont dit : c’est pas trop mal ce que tu fais, tu pourrais exposer. Alors quand j’ai vu dans le journal que l’on pouvait s’inscrire, je me suis dit que c’était l’occasion », se souvient Dominique. À 65 ans, c’est l’artiste amateur par excellence. Celui qui a toujours peint chez lui, dans l’intimité, sans grand moyen et même sans grandes ambitions. « Je fais ça chez moi, dans l’appartement. Je n’ai pas d’atelier, mais dans un coin d’une pièce j’ai une table avec un chevalet, mes pots de peintures et mes pinceaux. Je n’en vis pas encore (rires) ! C’est la première fois que j’expose et je n’ai même jamais vendu un seul tableau. Je n’aurais même aucune idée du prix ! », s’amuse l’artiste qui peint « pour lui » mais avoue ne pas fermer la porte si ses œuvres suscitent de l’intérêt. De leur petit chevalet, d’un mur d’appartement où elles ont été décrochées, trois de ses toiles seront exposées aux côtés de dix-huit autres artistes. Dominique y vendra peut-être son premier tableau. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus