Musher de père en fille

Les Beyterison sont passionnés par les courses de chiens de traîneaux. A Saignelégier, Jo, ...
Musher de père en fille

Les Beyterison sont passionnés par les courses de chiens de traîneaux. A Saignelégier, Jo, le père, a participé à une course de 12 km, et ses deux filles à la course des enfants

Jo a transmis sa passion à ses filles : à seulement 5 et 7 ans, Margaux et Julie ont déjà participé à plusieurs courses de chiens de traîneaux. Jo a transmis sa passion à ses filles : à seulement 5 et 7 ans, Margaux et Julie ont déjà participé à plusieurs courses de chiens de traîneaux.

Chez les Beyterison, les courses de chiens de traîneaux, c'est une affaire de famille ! Les parents et leurs trois enfants ont fait le voyage depuis le Valais pour participer aux courses de chiens de traîneaux de Saignelégier. Si Jo, le papa, concourt avec ses chiens, il y a aussi Margaux et Julie, les filles, qui se frottent à la compétition. Et ça commence tôt : elles n’ont que 7 et 5 ans. Caroline Toussaint les a rencontrés :   

À la fin de ce weekend, les organisateurs se disent très satisfaits. 18'000 personnes se sont déplacées malgré les conditions climatiques compliquées. Les finances sont très saines grâce aux ventes de boissons et autres aliments. Par ailleurs, aucun incident majeur n’est à déplorer.

 

Les régionaux placés

Le champion du monde Jason Fournier a mis tout le monde d’accord dans la catégorie 35 kilomètres. Le Français relègue son premier poursuivant à plus de 14 minutes. À noter dans cette catégorie la 3e place de Natalie Fretz, de Sceut.

En Skijoring, le Prévôtois Thierry Charmillot prend également la 3e place. Sur le 18 kilomètres, Danièle Tock des Reussilles termine 2e et sur le 18 kilomètres, Séverinne Boillat, de Châtillon, remporte la victoire. /cto-jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus