Les feux sont au vert pour le Théâtre du Jura

Le Conseil de ville de Delémont a accepté quatre crédits en lien avec le projet lundi soir ...
Les feux sont au vert pour le Théâtre du Jura

Le Conseil de ville de Delémont a accepté quatre crédits en lien avec le projet lundi soir. Le financement est bouclé et les travaux vont bientôt pouvoir commencer

Le Conseil de ville de Delémont a accepté des crédits pour près de 8 millions de francs lundi soir. Le Conseil de ville de Delémont a accepté des crédits pour près de 8 millions de francs lundi soir.

Le projet du Théâtre du Jura est à bout touchant. Les conditions exigées par le Parlement jurassien envers le Gouvernement, à savoir des garanties de financement et de fonctionnement, sont remplies. C’est le maire de Delémont, Damien Chappuis, qui l’a annoncé lundi soir devant le Conseil de ville. HRS, la société qui réalise le projet, a trouvé les derniers investissements qu’il lui manquait. Il ne reste plus que quelques actes notariés à ratifier. De son côté, à l’occasion de sa première séance de l’année, le législatif a accepté quatre crédits en lien avec ce dossier qui comprend non seulement le théâtre, mais aussi un complexe immobilier et commercial. Les sommes débloquées, d’un montant total de presque 6 millions de francs, serviront, notamment, au réaménagement des routes autour du site du Ticle, avec également la construction d'un giratoire au carrefour de la route de Bâle. Les travaux de construction du Théâtre du Jura devraient démarrer d’ici ce printemps pour une ouverture prévue à l’automne 2021.

Toutes les dépenses ne sont pas gelées

Le législatif de la capitale jurassienne a également accepté trois autres crédits pour le renouvellement du parc informatique de l'école primaire, l'achat d'un nouveau camion pour le ramassage des déchets urbains, ainsi que pour l'établissement d'un inventaire des conditions d'accessibilité aux bâtiments communaux pour les personnes à mobilité réduite. Les cordons de la bourse ne sont, en effet, pas complètement scellés à Delémont. Même si le budget 2019 est actuellement soumis à un référendum et que certaines dépenses sont gelées, d’autres doivent être menées. Damien Chappuis s’en est expliqué à la tribune lors des questions orales. Les charges liées qui relèvent d’un contrat, d’une convention ou d’une obligation légale envers la population doivent être honorées. D’autres dépenses ne sont, par contre, pas possibles tant que la commune n’a pas de budget. Le maire a cité les exemples des subventions à des sociétés ou des manifestations, des travaux qui ne sont pas urgents, ou encore de l’acquisition de nouveaux livres par la Bibliothèque municipale.

Lors des questions orales également, la conseillère municipale en charge du département de la cohésion sociale, de la jeunesse et du logement, Esther Gelso, a annoncé que La Maison de l’enfance sera fermée deux semaines, du 22 juillet au 2 août, durant les vacances d’été. Cette mesure fait office de projet pilote, alors que l’établissement est d’ordinaire fermé trois semaines en été.

Des interventions

En ce qui concerne les interventions, le législatif s’est prononcé en faveur du postulat de Thierry Raval, intitulé « Egalité des chances au moment de l'entrée à l'école ». Le conseiller de ville PS demande à l’exécutif d'étudier la faisabilité de la mise en place de cours de français gratuits pour les enfants allophones, ou maîtrisant peu le français, avant leur entrée en première année scolaire Harmos.

Le Conseil de ville a, par contre, rejeté une motion du PLR Pierre Chételat, nommée « Une déchetterie clé en main pour Delémont : c'est possible et dès demain ! ». Le texte demandait que la ville de Delémont prenne des contacts avec la déchetterie de Develier en vue de s’y rallier. Selon le Conseil communal, la motion est déjà réalisée. Un groupe de travail a élaboré une feuille de route durant l’année 2018 pour relancer la problématique d’une déchetterie régionale. Il présentera le mois prochain lors de l’assemblée du Syndicat pour la gestion des déchets du district de Delémont (SEOD) une étude qui propose trois variantes pour une déchetterie. /emu


Le Conseil de ville de Delémont en bref :

Lors de sa séance du lundi 28 janvier, le Conseil de ville de Delémont a

  • autorisé la vente de la parcelle no 822 à la Poste en vue de la réalisation du projet « Poste Immobilier » pour un montant de Fr. 1'250'000.-
  • accepté un crédit de Fr. 1'100'000.- pour le renouvellement du parc informatique de l'école primaire et l'installation de nouveaux moyens multimédias dans les classes
  • accepté un crédit de Fr. 700'000.- HT des Services industriels pour la construction d'une station transformatrice dédiée au projet immobilier « Le Ticle - Théâtre du Jura »
  • accepté un crédit d'investissement de Fr. 1'883'000.- pour le réaménagement de la route de Bâle
  • accepté un crédit d'investissement de Fr. 2'038'000.- pour la construction d'un giratoire au carrefour route de Bâle - avenue de la Gare
  • accepté un crédit d'investissement de Fr. 1'378'000.- pour le réaménagement de l'avenue de la Gare Nord
  • accepté un crédit de Fr. 440'000.- pour le remplacement et l'achat d'un camion pour le ramassage des déchets urbains
  • accepté un crédit d'études de Fr. 135'000.- pour l'établissement d'un inventaire des conditions d'accessibilité aux bâtiments communaux pour les personnes à mobilité réduite et la définition des mesures correctives
  • accepté le postulat intitulé « Egalité des chances au moment de l'entrée à l'école » du conseiller de ville PS, Thierry Raval
  • rejeté par 24 voix contre 9 la motion « Une déchetterie clé en main pour Delémont : c'est possible et dès demain ! » du PLR Pierre Chételat
  • accepté la motion interne « Révision du règlement du Conseil de Ville » du PS Pierre Brulhart.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus