La mobilisation paie pour l’agglo de Delémont

Le maire de Delémont, Damien Chappuis, se félicite de la décision du Conseil national de réintégrer ...
La mobilisation paie pour l’agglo de Delémont

Le maire de Delémont, Damien Chappuis, se félicite de la décision du Conseil national de réintégrer l’agglomération de la capitale jurassienne et souligne l’importance des multiples démarches entreprises pour parvenir à ce succès d’étape

Damien Chappuis, le maire de Delémont. Damien Chappuis, le maire de Delémont.

Le Jura réussit à se faire entendre sous la Coupole fédérale. La mobilisation générale pour sauver le projet de troisième génération de l’agglomération de Delémont commence à porter ses fruits. Le Conseil national a réintégré lundi le projet par 193 voix contre 5 et 2 abstentions alors que le Conseil fédéral avait choisi de ne pas le retenir. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer avant de crier définitivement victoire. Reste que les multiples démarches entreprises à divers niveaux - par l’agglomération, le Gouvernement, le Parlement, ou encore les élus jurassiens aux Chambres fédérales – ont d’ores et déjà permis d’inverser la tendance. Le maire de Delémont et président de l’agglomération, Damien Chappuis, salue l’union de ces différentes forces :

Parmi les adaptations réalisées dans le projet, l’abandon d’une liaison routière prévue entre La Ballastière et la route de Moutier. Damien Chappuis souligne que cet élément a également favorisé la réintégration de l’agglomération de Delémont avant d’évoquer les autres mesures comprises dans le projet :

Le Conseil des Etats devrait se prononcer en juin ou à l’automne sur le programme de financement des agglomérations par la Confédération. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus