Une subvention pour les projets de l’agglomération de Delémont

L’agglomération de Delémont va recevoir une subvention pour ses projets de promotion de la ...
Une subvention pour les projets de l’agglomération de Delémont

L’agglomération de Delémont va recevoir une subvention pour ses projets de promotion de la mobilité durable, celle du vélo notamment, et de stratégie d’assainissement de son patrimoine bâti

La promotion du vélo fait partie des projets retenus (Photo libre de droit) La promotion du vélo fait partie des projets retenus (Photo libre de droit)

L’agglomération de Delémont a obtenu un financement pour réaliser deux projets phares de son plan d’action Cité de l’énergie. Ces derniers concernent la promotion du vélo et un programme d’assainissement énergétique des bâtiments communaux, selon un communiqué publié lundi. Ces actions font suite à un appel à projets lancé en mai 2021 par l’Office fédéral de l’énergie.


Un concept de promotion du vélo, y compris dans les écoles

Le premier projet proposé et retenu concerne la promotion de la mobilité douce dans l’agglomération de Delémont. Damien Chapuis, président du Conseil de l’AggloD, précise qu’un crédit de 80'000 francs (35'000 francs provenant de la Confédération) devra être avalisé dans le courant d’avril par le Conseil d’agglomération. Il explique que ce montant ira dans le sens des trois axes pour rendre l’utilisation du vélo plus attractive.

Premièrement, une carte avec les itinéraires au sein de l’agglomération de Delémont va être élaborée. Le but est de rendre l’offre de la petite reine dans la région plus visible, selon Damien Chapuis. Ce dernier relève que les tags au sol « À bicyclette, c’est chouette » sont déjà un moyen d’éveiller la conscience des habitants sur les possibilités d’utilisation du vélo. 

Deuxièmement, la thématique de la mobilité durable va être intégrée dans les écoles. Cette action de promotion vise à ancrer les bons réflexes chez les enfants et à stimuler leur réflexion au travers d’exercices ludiques. 

Et troisièmement, l’accès au vélo électrique sera facilité. Damien Chapuis mentionne le rôle supplémentaire que pourrait jouer le partenaire Vélostation, un dépôt déjà présent à la gare de la capitale jurassienne. « Il faut maintenant se renseigner sur ce qui se fait dans d’autres villes, ce qu’on pourrait proposer ici et lancer des études », a-t-il confié.


Un programme d’assainissement énergétique

Le deuxième projet consiste en la réalisation de fiches de suivi évolutives à l’attention des communes pour chacun de leurs bâtiments, ainsi qu’à l’élaboration d’une synthèse permettant de créer un programme personnalisé d’améliorations énergétiques du parc bâti communal. Ce programme étudiera les potentiels d’isolation, de changement de chauffage, de production d’énergie renouvelable et de lutte contre la chaleur.

Les projets retenus ont maintenant deux ans pour être mis en oeuvre. /ech


Actualisé le

Actualités suivantes