Mieux prendre en compte le français au sein de l’Eglise

A l’occasion du synode de l’arrondissement jurassien des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure ...
Mieux prendre en compte le français au sein de l’Eglise

A l’occasion du synode de l’arrondissement jurassien des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure, les pasteurs ont accepté une motion qui demande une plus grande prise en compte de la langue française au sein de l’Eglise. Ils ont aussi pris connaissance des difficultés financières du Centre de Sornetan

Le centre de Sornetan en proie aux difficultés financières. Le centre de Sornetan en proie aux difficultés financières.

Le bilinguisme en centre des discussions des pasteurs des cantons de Berne, Jura et Soleure. Les délégués, réunis samedi à Sornetan lors du synode de l’arrondissement jurassien des Eglises Refbejuso, ont accepté une motion du pasteur de Corgémont. Le texte vise à mieux prendre en compte le français au sein de l’Eglise. Le motionnaire David Giauque s’est dit préoccupé par l’évolution des rapports de travail en français. Dès 2020, les pasteurs ne dépendront plus du canton de Berne, mais de l’Eglise. Mais son centre de traduction est nettement moins développé. Malgré les efforts entrepris, une marge de progression est souhaitée. 


Le Centre de Sornetan

En parallèle du synode, le Centre de Sornetan a tenu son assemblée annuelle. La situation financière de l’hôtel et centre de séminaire devient très préoccupante. En 2018, les comptes ont affiché une perte de près de 100'000 francs. Le directeur Daniel Krähenmann peine à payer les factures et les salaires. La baisse de la fréquentation en est la principale cause. Des solutions seront présentées lors du prochain synode en automne. /ncp-comm


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus