Marée verte à l’Hôtel de ville

Pas moins de six textes, en lien avec l’environnement, ont été traités jeudi soir lors du Conseil ...
Marée verte à l’Hôtel de ville

Pas moins de six textes, en lien avec l’environnement, ont été traités jeudi soir lors du Conseil de Porrentruy

L'environnement sur la table des conseillers de ville de Porrentruy. L'environnement sur la table des conseillers de ville de Porrentruy.

Un Conseil de ville de Porrentruy très vert. Les élus bruntrutains se sont réunis jeudi soir avec au programme six textes en lien avec l’environnement, dont deux provenaient du groupe PLR. Les conseillers de villes ont accepté des postulats pour les batraciens, contre la plantation d’arbres non-indigènes, pour offrir un arbre lors d’une naissance, et une motion afin de décerner un prix pour les initiatives privées en faveur de l’environnement. Par contre, la motion pour interdire les aménagements minéraux n’a pas passé la rampe et celle pour bannir la vaisselle jetable du groupe PS Les Verts a été refusé par deux voix d’écart. Un autre thème d’actualité a eu son heure de gloire à l’Hôtel de ville, puisqu’une motion demandant de donner des noms de femmes aux nouvelles rues de Porrentruy a été soutenue à l’unanimité. 


Un plan pour mieux planter

Dans le développement du postulat pour interdire les plantes non-indigène, la conseillère municipale Rosalie Beuret a indiqué que les autorités se penchent déjà sur cette thématique à travers un « plan directeur de l’arbre et de la nature en ville », qui vise à favoriser la biodiversité et limiter les îlots de chaleur. L’année dernière, ce projet est subventionné par l’Office fédéral de l’environnement dans le cadre de son programme « Adaptation au changement climatique ». Depuis quelques mois, des recensements sont en cours pour identifier les secteurs critiques, mais aussi les zones vertes, dont la biodiversité pourrait encore être améliorée. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus