Un soutien de la ville de Delémont à « La Cantine »

Le Conseil de ville de Delémont a accepté lundi soir une motion qui demande à la municipalité ...
Un soutien de la ville de Delémont à « La Cantine »

Le Conseil de ville de Delémont a accepté lundi soir une motion qui demande à la municipalité d’intervenir dans le différend entre le centre culturel alternatif et l’entreprise Von Roll

Le Conseil de ville de Delémont a donné un signe clair en faveur de « La Cantine ». Le Conseil de ville de Delémont a donné un signe clair en faveur de « La Cantine ».

La commune de Delémont s’engage pour « La Cantine » dans son conflit avec Von Roll. Le Conseil de ville a accepté lundi soir une motion interpartis en ce sens par 20 voix contre 12. Le texte porté par Magali Rohner était soutenu par l’Alternative de gauche et le Parti socialiste. La motion demande à la municipalité de reconnaître le centre alternatif comme un partenaire essentiel du tissu culturel. Elle souhaite également que la commune reprenne le bail entre « La Cantine » et Von Roll pour louer le bâtiment à l’association.

Le Conseil communal demandait de fractionner la motion. Il soutenait la reconnaissance du lieu mais pas la reprise du bail. Magali Rohner a refusé cette proposition et le Conseil de ville s’est prononcé sur l’ensemble du texte qui a donc été accepté. Problème : le conseiller communal en charge de la culture avait préalablement pris contact, par téléphone, avec l’entreprise qui refuse la solution envisagée dans la motion. Claude Schlüchter explique ce que l’exécutif compte faire à la suite de la décision du législatif :   

La motion intervient alors que l’association qui gère le centre culturel alternatif basé aux Rondez a fait appel de son expulsion décidée par le Tribunal des baux à loyer. L’instance judiciaire avait donné raison, en première instance, à Von Roll qui souhaite résilier son bail avec « La Cantine ». Le dossier est donc dorénavant entre les mains de la Cour civile du Tribunal cantonal.

L’auteure de la motion reconnaît que la décision prise lundi soir par le Conseil de ville ne suffirait pas à sauver « La Cantine », en cas d'expulsion. Magali Rohnrer se réjouit toutefois du vote du législatif :

Une première mesure pour le secteur Centre-Gare 


La ville de Delémont va, par ailleurs, mettre en place une première disposition pour rendre l’avenue de la Gare plus attractive. Le conseiller communal en charge du dossier a indiqué lundi soir que le secteur entre le campus Strate-J et le magasin Manor allait passer en zone de rencontre durant une partie de l’année, de mai à octobre. Ernest Borruat s’est exprimé à la suite de deux questions orales du radical Pierre Chételat et de Jérôme Corbat de l’Alternative de gauche. La mesure sera effective dès cette année à titre expérimental. Elle a été proposée par le comité de pilotage « Centre-ville Plus » qui tente de trouver des solutions pour redynamiser la zone en proie au départ d’un certain nombre de commerces. Ernest Borruat explique comment le projet se présente :

Prix de l’eau, transports publics et après-gaz


Le législatif delémontain a, par ailleurs, approuvé ce lundi soir à l’unanimité une baisse du prix de l’eau de 10%. Le tarif va ainsi passer de 2 francs à 1,80 franc le mètre/cube à partir du 1er février.

Le Conseil de ville a également avalisé à l’unanimité un postulat du socialiste Iskander Ali. Le texte demande au Conseil communal d’évaluer la faisabilité de rendre les transports urbains gratuits à Delémont.

Le législatif a accepté, sans avis contraires, un autre postulat du socialiste Marc Ribeaud qui demande de préparer l’après-gaz. Le texte souhaite que l’exécutif intègre des mesures qui permettraient l’installation d’un chauffage à distance en ville de Delémont, comme cela est prévu dans la conception directrice communale de l’énergie.

Enfin, le Conseil de ville a pris connaissance des démissions des élus PCSI Paul Fasel et Renaud Ludwig ainsi que de Pierluigi Fedele de l’Alternative de gauche. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus