L’école à la maison, plus facile à dire...

Alors que les écoles sont fermées mais qu’une partie de l’économie fonctionne encore, certains ...
L’école à la maison, plus facile à dire...

Alors que les écoles sont fermées mais qu’une partie de l’économie fonctionne encore, certains parents doivent concilier travail et école à la maison au moins jusqu’au 30 avril

« Le plus difficile, c'est d'imposer un temps de travail », confie cette mère de famille. (Photo: illustration) « Le plus difficile, c'est d'imposer un temps de travail », confie cette mère de famille. (Photo: illustration)

Les écoles sont fermées mais plusieurs entreprises et magasins de distribution alimentaire encore ouverts. Du coup, en cette période de crise sanitaire, certains parents se retrouvent sur tous les fronts. Plusieurs continuent de travailler, mais il faut aussi assurer l’école à la maison pour les enfants. Pas toujours évident de tout concilier, comme dans cette famille jurassienne de Châtillon. Maryline est maman de deux enfants, l’un en primaire, l’autre dans le secondaire. Elle travaille à temps partiel dans la grande distribution tandis que son mari, chef d’entreprise, poursuit son activité. Quand elle a appris lundi que la fermeture des écoles était prolongée jusqu’au 30 avril dans le Jura, c’était loin d’être un soulagement.


« Ils prennent un peu ça pour des vacances »

« Je ne l’ai pas forcément très bien pris. Sur le moment, j’ai même un peu paniqué », avoue la mère de famille. Parce l’école à la maison, c’est parfois franchement la galère. Maryline tente d’imposer au moins deux heures de travail par jour à ses enfants. Plus facile à dire qu’à faire. « Le plus compliqué, c’est d’imposer un temps de travail à la maison. On ne peut pas être toujours derrière nos enfants, ils sont aussi censés se prendre en charge. Et quand il fait beau, ils n’ont pas envie. Ils prennent quand même un peu ça pour des vacances, surtout le plus jeune », confie Maryline. Durant les deux heures de devoirs, elle court d’un ordinateur à l’autre pour répondre aux questions de ses deux garçons.


« Certains professeurs en demandent trop »

« Il y a toujours quelque chose qui n’est pas compris. Ce sont deux heures où je ne fais rien d’autre. C’est aussi beaucoup demander pour les parents. » D’autant plus que la charge de travail imposée par les enseignants est parfois lourde. Marxline reconnaît sans détour qu’elle n’arrive pas toujours à suivre. « Certains professeurs sont très compréhensifs. D’autres donnent trop, c’est trop demandé dans la situation actuelle. En tant que parent je relativise, je prends contact avec certains enseignants pour dire : là c’est trop, ça, on ne fait pas ». Le matériel aussi peut être un problème. Maryline utilise deux ordinateurs pour l’école à la maison, ce qui n’est pas possible pour toutes les familles. « Personnellement, je pense que la meilleure chose à faire, c'est de refaire l'année scolaire. Car il risque d'y avoir un grand retard. Il faudra voir à la rentrée comment ça va se passer », conclut cette mère de famille. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus