Soldats motivés à l’œuvre à Delémont

Trente militaires du Bataillon hôpital 2 épaulent le personnel médical de l’Hôpital du Jura ...
Soldats motivés à l’œuvre à Delémont

Trente militaires du Bataillon hôpital 2 épaulent le personnel médical de l’Hôpital du Jura. Voilà plus d’une semaine qu’ils s’investissent dans la lutte contre le Covid-19

Des soldats suisses sont déployés à l'Hôpital du Jura depuis plus d'une semaine (photo : archives). Des soldats suisses sont déployés à l'Hôpital du Jura depuis plus d'une semaine (photo : archives).

Ils sont archéologue, enseignant ou encore physiothérapeute, mais ils ont lâché leur casquette habituelle pour revenir sous les drapeaux en cette période de crise. Trente soldats du Bataillon hôpital 2 prêtent actuellement main forte à l’Hôpital du Jura, sur le site de Delémont. Leurs missions varient mais ont toutes pour but de soulager le personnel soignant professionnel alors que la lutte contre le coronavirus bat son plein. 


« On fait des gestes plutôt simples »

Nous avons rencontré plusieurs soldats du Bataillon hôpital 2. L’un d’eux, Julien Ligonnaz, estime que la formation suivie à l’armée leur a permis de rapidement être efficaces à l’H-JU. Toutefois, « on sait aussi où sont nos limites », reconnaît le militaire romand en renfort dans le Jura. Plusieurs soldats actifs aujourd’hui dans l’établissement jurassien y ont déjà effectué un stage à la fin de l’année dernière. Cela « aide beaucoup » reconnaissent les hommes de l’armée. Lui aussi installé à Delémont, Adrien Maire agit en tant que brancardier à l’H-JU. « On fait des gestes plutôt simples mais qui aident beaucoup », glisse-t-il. 


« Une expérience riche »

Sourire aux lèvres, les recrues soulignent que l’Hôpital du Jura est très bien préparé et fait face avec beaucoup de métier et d’efficacité à la crise actuelle. Le Sergent Pascal Brand confie que l’éloignement des familles est difficile pour ces militaires qui se parlent beaucoup entre eux et qui ont tissé des liens forts. « C’est une expérience riche. Certains d’entre nous se connaissent depuis plus de dix ans. C’est important dans ce genre de situation », estime Pascal Brand. Ils sont donc trente à être à disposition de l’hôpital delémontain en cette période. Engagés depuis lundi dernier, ils seront actifs dans la capitale jurassienne au moins pendant encore deux semaines. Un point de situation sera fait pour définir la suite de leur déploiement. /mle

Michel Leoni a rencontré ces soldats


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus