« Grande inquiétude pour les prestataires touristiques »

Le tourisme est frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19. L’association Jura & Trois-Lacs ...
« Grande inquiétude pour les prestataires touristiques »

Le tourisme est frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19. L’association Jura & Trois-Lacs a fait part de son inquiétude pour la branche

Jura Tourisme espère notamment que les touristes suisses se pressent sur le Doubs et à ses abords en été (photo : archives). Jura Tourisme espère notamment que les touristes suisses se pressent sur le Doubs et à ses abords en été (photo : archives).

A la demande du Conseil fédéral, les Suisses restent chez eux en cette période de crise sanitaire. Cela a des incidences très importantes sur le tourisme. L’association Jura & Trois-Lacs a communiqué cette semaine son inquiétude. Elle se base sur des sondages pour affirmer qu’environ 90% des prestations touristiques ont été annulées depuis le début de la pandémie de coronavirus. D’après une estimation, le chiffre d’affaires annuel dans la région diminuera de 20 à 30% pour autant que la situation revienne à la normale en juin. Guillaume Lachat, directeur de Jura Tourisme, constate que de nombreux hôteliers et restaurateurs sont inquiets. Et il le partage : « J’ai une grande inquiétude pour les prestataires touristiques ». Il craint que certains ferment boutique à cause de la situation actuelle, d’autant plus que la reprise ne sera pas immédiate dans ce domaine.  

L’inquiétude de Guillaume Lachat, directeur de Jura Tourisme

Un peu d'espoir

Même si les acteurs du tourisme peuvent faire un trait sur Baselworld et sur le week-end de Pâques, il n’en demeure pas moins que l’espoir est bien là ! En effet, la branche mise sur l’afflux des touristes suisses durant l’été. D’ailleurs, une campagne de marketing sera lancée dans ce sens-là dès que la crise sera passée. Guillaume Lachat espère que la population aura besoin de grands espaces et de balades à pied ou à vélo. Il souligne, par ailleurs, que la région dispose d’une large gamme d’appartements de vacances ou d’hébergements insolites pour garantir une certaine intimité. Jura & Trois-Lacs souligne également que les hôtels doivent rechercher activement des séminaires qui seront peut-être prisés après les journées de home office. /mle

Guillaume Lachat : « Une ou deux lueur(s) d’espoir »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus