L'Hôpital du Jura vers la sortie de crise

L’H-JU a tiré mardi un bilan positif de la gestion de la première partie de la crise du coronavirus ...
L'Hôpital du Jura vers la sortie de crise

L’H-JU a tiré mardi un bilan positif de la gestion de la première partie de la crise du coronavirus dans le canton. Ses responsables ont présenté le plan de reprise. Entretien vidéo avec le directeur général de l'institution

Thierry Charmillot, directeur général de l'Hôpital du Jura, était l'invité du Journal de 12h15 ce mardi sur RFJ. Thierry Charmillot, directeur général de l'Hôpital du Jura, était l'invité du Journal de 12h15 ce mardi sur RFJ.

L’Hôpital du Jura retrouve progressivement son rythme de croisière. Il a repris lundi les activités ambulatoires au bloc opératoire après plusieurs semaines d'arrêt des prestations non urgentes en raison de la pandémie de coronavirus. Le dépistage préalable et systématique des patients a notamment été mis en place.

Le bilan de la première partie de la crise du coronavirus a été présenté mardi matin par l'H-JU. Le plan de reprise sanitaire et les perspectives financières ont également été évoqués alors que l'institution entre dans une période charnière, entre relance et prudence.


Objectif « rempli »

« L’Hôpital du Jura a rempli ses objectifs à 100% pour la première étape de la crise », selon son directeur général Thierry Charmillot. Le plan d’action de l’H-JU qui comportait quelque 120 mesures a permis de limiter la contamination au sein du personnel (35 cas sur 1'800 collaborateurs). Le nombre de cas confirmés dans la population jurassienne (196) est par ailleurs stable depuis le 22 avril et le nombre d'hospitalisations continue de diminuer.


Pour commenter la situation actuelle et future liée au Covid-19, le directeur général de l'Hôpital du Jura Thierry Charmillot était l'invité du Journal de 12h15 sur RFJ :

Rester attentif

L’H-JU prévient : de nouvelles contaminations sont à prévoir avec le déconfinement progressif de la population et la reprise de l’activité économique. Le fonctionnement de l’institution sera perturbé encore plusieurs mois et la filière dédiée exclusivement au coronavirus restera en place certainement jusqu'à l'automne. L’Hôpital du Jura prévoit ainsi de retrouver un fonctionnement normal par paliers, tout en restant capable de faire face à d'éventuelles nouvelles vagues de contaminations.

Les urgences de Porrentruy ne rouvriront pas dans l'immédiat. Le personnel soignant du site bruntrutain apporte toujours son soutien aux collaborateurs du site de Delémont.


Manque à gagner de plusieurs millions

Les conséquences financières de la crise du coronavirus seront lourdes pour l'H-JU. Le manque à gagner, pour la période de mi-mars à fin avril, est estimé à plus de 6 millions de francs. Des surcoûts liés au matériel de protection ont notamment pesé dans la balance : ils représentent plus d’un million de francs.

Des discussions sur d'éventuelles aides aux hôpitaux sont engagées au niveau fédéral et entre les cantons. L'H-JU a lui transmis une demande de chômage partiel au canton du Jura. Si le dossier est accepté, le personnel soignant ne sera pas concerné par les mesures de réduction de l'horaire de travail. /mmi-gtr

Une crise particulière à plus d'un titre, selon le Dr Hervé Duplain, médecin chef du Pôle de médecine et du Service de médecine internet


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus