Réouverture complète des crèches avec un risque de saturation

Les structures d’accueil extra-familial jurassiennes retrouveront lundi des capacités d’accueil ...
Réouverture complète des crèches avec un risque de saturation

Les structures d’accueil extra-familial jurassiennes retrouveront lundi des capacités d’accueil proches de la normale, mais les demandes de placement sont en hausse

La demande pourrait temporairement dépasser l'offre, prévient le canton du Jura. La demande pourrait temporairement dépasser l'offre, prévient le canton du Jura.

De nombreux parents vont retrouver lundi le chemin du travail et devront faire garder leurs enfants. La reprise de l’activité économique s’accompagnera également d’une réouverture « complète » des crèches, annonce le canton du Jura. Les services de l’Action sociale annoncent en effet une reprise avec des capacités d’accueil quasi normales, soit environ 90% de leur capacité habituelle d’avant crise. Une légère perte qui s’explique notamment par le fait que certains employés manquent encore à l’appel, certains faisant partie des personnes dites « vulnérables » pour qui le retour au travail est encore prématuré.


L’abandon de la solution des grands-parents crée une hausse des demandes en crèches

Demeure une grande inconnue : l’offre sera-t-elle suffisante pour répondre aux besoins de tous les parents ? Ce n’est pas sûr et le risque de saturation n’est pas exclu. D’ailleurs, les demandes de placements sont en augmentation. Avant la crise, certains parents confiaient les enfants aux grands-parents pour la garde, mais le contexte sanitaire a changé la donne. Ces familles-là se tournent désormais vers les crèches, ce qu’elles ne faisaient pas avant.


Les conventions de placement suspendues probablement jusqu’au mois d’août

Toutes les cartes sont donc rebattues, si bien que les familles qui disposaient d’une place garantie pour leur enfant avant la crise n’ont plus ce privilège. « Les conventions de placement qui prévalaient avant la crise sont suspendues, probablement jusqu’au mois d’août », prévient le canton. Pour justifier cette décision, les autorités avancent que les besoins des familles ne sont plus forcément les mêmes qu’en février ou mars dernier, tous les parents ne reprendront d’ailleurs peut-être pas le travail présentiel. La volonté est aussi de ne pas exclure d’office les parents qui ne recouraient pas aux crèches avant mais qui ont dorénavant un réel besoin. Ainsi, tous les parents en recherche d’une place d’accueil, y compris ceux qui en avaient déjà une avant la crise, doivent toujours s’adresser à la plateforme cantonale qui se trouve sur le site du canton du Jura ou la hotline dédiée au 032 420 99 00. /comm+jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus