Une rentrée scolaire pas comme les autres

Les élèves jurassiens vont retrouver les bancs d’école à partir de lundi. Ils auront passé ...
Une rentrée scolaire pas comme les autres

Les élèves jurassiens vont retrouver les bancs d’école à partir de lundi. Ils auront passé deux mois à la maison en raison de la pandémie de coronavirus

Des mesures d'hygiène ont dû être mises en place pour la reprise, comme ici à l'école secondaire de la Haute-Sorne, à Bassecourt. Des mesures d'hygiène ont dû être mises en place pour la reprise, comme ici à l'école secondaire de la Haute-Sorne, à Bassecourt.

Le grand jour approche pour les élèves et enseignants jurassiens. Les écoles vont rouvrir leurs portes lundi après deux mois de fermeture en raison du coronavirus. La reprise se fait toutefois de manière progressive. Les classes ont été divisées en deux groupes pour permettre le respect des distances. Les élèves ne se rendront ainsi à l’école qu’un jour sur deux. Le fonctionnement normal ne devrait reprendre qu’après l’Ascension. Toute une série de mesures sanitaires ont également dû être mises en place.


Reprise sereine à Haute-Sorne

À l’école secondaire de la Haute-Sorne, des distributeurs de désinfectant ont été installés. Les élèves et enseignants seront appelés à se laver les mains à chaque fois qu’ils entreront dans l’établissement depuis l’extérieur. Des aménagements ont également été mis en place pour que toutes les classes ne se retrouvent pas en même temps à la récréation. Les différentes règles sanitaires seront aussi rappelées par les enseignants, même si le directeur n’envisage pas de faire la police. René Dosch entend faire preuve de pragmatisme. Il se dit plutôt serein.

René Dosch : « je pense que la rentrée va bien se passer »

À la Baroche aussi

Les plus petites écoles ont également préparé activement la reprise. Au sein du cercle scolaire de la Baroche, toute une série de mesures d’hygiène ont été mises en place. Les enseignants vont rendre attentifs les plus jeunes à l’importance des gestes barrière. S’ils ont eu des contacts virtuels avec leurs élèves pendant cette période de confinement, ils se réjouissent de les retrouver physiquement. « Ce n’était pas évident d’arriver en classe et de voir tous les bancs vides. C’était quelque chose de difficile », a indiqué à RFJ Christiane Chételat, directrice du cercle scolaire de la Baroche et enseignante à Asuel.

Christiane Chételat : « les petits étaient très bavards au téléphone »

La directrice du cercle scolaire de la Baroche a dû rassurer certains parents qui s’inquiétaient de laisser leurs enfants retourner en classe. Au final, aucun écolier ne sera toutefois absent la semaine prochaine. À l’école secondaire de la Haute-Sorne, René Dosch a reçu peu de téléphones à ce sujet. Seuls quelques élèves ont présenté un certificat médical pour rester à la maison. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus