Les visites restent globalement interdites à l’H-JU

L’Hôpital du Jura assouplit certaines mesures prises en lien avec le coronavirus, mais garde ...
Les visites restent globalement interdites à l’H-JU

L’Hôpital du Jura assouplit certaines mesures prises en lien avec le coronavirus, mais garde une grande prudence dans sa phase de reprise

Il reste déconseillé de visiter un proche à l'Hôpital du Jura. (Photo : H-JU) Il reste déconseillé de visiter un proche à l'Hôpital du Jura. (Photo : H-JU)

Il est toujours déconseillé d’aller rendre visite à un proche hospitalisé dans le Jura. L’Hôpital du Jura (H-JU) maintient l’interdiction des rencontres sur ses sites de Delémont et Porrentruy, mais a introduit des mesures d’assouplissement. Ainsi, dès ce jeudi, il est possible de prendre rendez-vous pour visiter un proche pour autant que la situation soit considérée comme particulière. « On pense notamment aux séjours longue durée ou aux rééducations qui s’étalent sur plusieurs semaines », a expliqué à RFJ Olivier Guerdat, responsable de la communication de l’H-JU. Mais pas question d’arriver à l’improviste dans l’établissement. Il faut programmer sa visite, qui se fera dans un lieu défini et sera encadrée par le personnel. Le visiteur devra aussi remplir un formulaire qui atteste qu’il n’a pas été malade les jours précédents, dans un but de traçabilité.


Deux heures pour les papas

Comme c’est le cas depuis le début de la pandémie, l’H-JU permet une présence pour les proches de personnes en fin de vie. Les papas restent aussi autorisés à assister à l’accouchement de leur épouse ou compagne. Après la naissance, ils peuvent désormais rester 2h en compagnie de leur progéniture. L’H-JU privilégie toujours le retour précoce de la maman à la maison, avec un suivi adapté par des sages-femmes.

Sur ses sites de Saignelégier et de La Promenade, l’H-JU permet de visiter les résident-e-s qui se trouvent en EMS/UVP. Là aussi, les visites sont règlementées avec annonce préalable, durée et nombre de personnes restreints.

L’Hôpital rappelle que sa priorité est de protéger patients et personnel. Le port du masque est obligatoire sur les quatre sites, de même que la désinfection des mains et le respect des distances sociales. Les patients qui doivent subir une intervention chirurgicale se prêtent à un test de dépistage du Covid-19. Le protocole est évidemment différent pour les urgences. /comm-clo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus