Des associations incitent les plus démunis à demander de l’aide

Caritas Jura, la Croix-Rouge section Jura et le Secours d’hiver Jura se sont coordonnés pour ...
Des associations incitent les plus démunis à demander de l’aide

Caritas Jura, la Croix-Rouge section Jura et le Secours d’hiver Jura se sont coordonnés pour soutenir financièrement les personnes qui rencontrent de grandes difficultés face à la crise du coronavirus

Des aides financières peuvent être apportées aux plus démunis. Des aides financières peuvent être apportées aux plus démunis.

Trois organisations jurassiennes viennent en aide aux plus démunis. Caritas Jura, la Croix-Rouge section Jura et le Secours d’hiver Jura se sont coordonnés pour aider les personnes qui font face à de grandes difficultés financières liées à la crise du coronavirus. Les associations rappellent qu’il « faut oser demander !», notamment lorsque les aides de l’Etat ne suffisent pas.
Un fond d’urgence est alimenté par la Chaîne du Bonheur, le Fonds cantonal de solidarité Covid-19 et d’autres dons. Il est géré par les trois organismes qui se sont répartis les districts. Les demandes sont traitées « sans excès de bureaucratie » afin de soulager immédiatement celles et ceux qui ont vu leurs revenus diminuer à la suite d’une situation de chômage partiel, de perte de revenu ou encore d’une impossibilité de recourir à des aides. Le soutien financier est attribué en fonction de la taille du ménage. Outre la distribution de bons alimentaires, certaines factures peuvent également être prises en charge jusqu’à un montant maximum fixé par les trois organisations.


De l'aide pour plus de 150 foyers

Selon un communiqué publié vendredi, depuis l’octroi des premières aides il y a quelques semaines, le cercle des bénéficiaires et les montants ont été sensiblement élargis. A ce jour, et pour les trois entités, c’est un montant total de plus de 100’000 francs qui a déjà pu être distribué pour plus de 150 foyers dans les trois districts (environ 55% dans le district de Delémont, 20% dans les Franches-Montagnes et 25% dans le district de Porrentruy). Ces aides sont subsidiaires à celles fournies par les services déjà existants. Cela signifie qu’une famille déjà suivie par le service social régional (SSR) doit contacter ce même SSR en priorité et les personnes au bénéfice d’une rente AI ou AVS doivent solliciter Pro Infirmis et Pro Senectute en premier lieu. Plus d’informations ici. /comm-cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes