Les centres de consultation deviennent des centres de dépistage

Les trois centres du canton seront transformés lundi, afin de tester un maximum de personnes ...
Les centres de consultation deviennent des centres de dépistage

Les trois centres du canton seront transformés lundi, afin de tester un maximum de personnes présentant un ou des symptômes du coronavirus

La stratégie est désormais de tester toute personne qui présente un ou plusieurs symptômes du coronavirus (photo d'illustration). La stratégie est désormais de tester toute personne qui présente un ou plusieurs symptômes du coronavirus (photo d'illustration).

Le dépistage du coronavirus va s’intensifier dans la région dès lundi. L’Etat jurassien a décidé de transformer les trois centres de consultation dédiés au coronavirus en centres de dépistage. Une mesure qui répond au nouveau concept de traçage fixé par la Confédération, l’objectif étant de tester un maximum de personnes présentant un ou plusieurs symptômes du virus. Les nouveaux critères de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sont élargis dans le but de couvrir le maximum de cas, afin d’identifier et juguler d’éventuels nouveaux foyers épidémiques.

Jacques Gerber, ministre de la Santé : « Ce n’est pas un test généralisé »

Les enfants aussi seront testés

A Delémont, Saignelégier (désormais à la rue de l’Hôpital 1 dans les anciens locaux de la police cantonale) et Alle, on testera donc les patients qui souffrent d’une affection aiguë des voies respiratoires (par exemple toux, maux de gorge, souffle court) avec ou sans fièvre, une sensation de fièvre ou des douleurs musculaires et/ou l’apparition soudaine d’une perte de l’odorat ou d’une perte du goût. Ces personnes sont priées d’appeler la hotline cantonale au 032 420 99 00 afin de fixer un rendez-vous pour le dépistage.Toute la population symptomatique a désormais accès aux centres de dépistage, y compris les enfants, même les enfants de moins de 12 ans. Toutefois, pour ces derniers, une consultation est préalablement nécessaire auprès du médecin, idéalement un pédiatre.


Tests effectués par des infirmiers

Il n'y aura donc plus de médecins, ni de prescription de médicaments, ni de délivrance d'arrêt de travail dans les centres de dépistage. La consultation se fera par un-e infirmier-ère diplômé-e qui effectuera un frottis si les critères de l’OFSP sont remplis. En cas de nécessité, l’infirmier-ère pourra contacter un docteur afin d’assurer au besoin un suivi médical. En cas d’urgence, le patient sera dirigé vers les urgences de l’hôpital. Les personnes qui souhaitent une consultation médicale devront se rendre chez leur médecin traitant, mais les tests seront uniquement effectués dans les centres de dépistage.


Isolement pendant 10 jours

Dans le cadre de l'application des nouvelles mesures de traçage du coronavirus, les personnes ayant été en contact avec un cas positif seront contactées et tenues de rester en isolement pendant au minimum 10 jours. En cas de symptômes, elles devront se faire dépister. C’est la hotline cantonale santé qui sera chargée de ces tâches supplémentaires de surveillance de la pandémie, sous la responsabilité du médecin cantonal. /comm-cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus