« Les jeunes ne sont pas égoïstes »

Une semaine après la polémique autour du rassemblement illicite au bord du lac de Neuchâtel ...
« Les jeunes ne sont pas égoïstes »

Une semaine après la polémique autour du rassemblement illicite au bord du lac de Neuchâtel, Michaël Frascotti, directeur du Centre de loisirs neuchâtelois, combat la stigmatisation. Pour lui, les jeunes ont, dans leur grande majorité, joué le jeu pendant cette crise sanitaire

Il ne faut pas stigmatiser les jeunes, selon Michaël Frascotti, directeur du Centre de Loisirs de Neuchâtel. Pendant cette crise sanitaire, les ados ont joué le jeu dans leur très grande majorité. (Crédit photo SP – Fabrice Chapuis) Il ne faut pas stigmatiser les jeunes, selon Michaël Frascotti, directeur du Centre de Loisirs de Neuchâtel. Pendant cette crise sanitaire, les ados ont joué le jeu dans leur très grande majorité. (Crédit photo SP – Fabrice Chapuis)

Irresponsables, inconscients ou encore égoïstes, les adjectifs pour qualifier les jeunes ont été nombreux cette semaine. En cause, un rassemblement de 200 à 300 d’entre eux la semaine passée au bord du lac de Neuchâtel.

Pour les personnes en contact avec les adolescents, ces qualificatifs sont loin de la réalité et il n’y a pas lieu de stigmatiser les jeunes.

Michaël Frascotti, directeur du Centre de loisirs de Neuchâtel

Michaël Frascotti et son équipe sont au contact des jeunes depuis le début de la crise. Des ados en proie à beaucoup de questions, mais qui ont fait preuve de discipline dans leur très grande majorité.

A noter que ce week-end, la Police neuchâteloise a misé sur une présence plus ciblée pour éviter tout rassemblement au bord du lac. Les forces de l’ordre se sont déployées ce samedi dès l’après-midi dans les zones fréquentées. Aucun débordement n’a été signalé. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus